Établie à Bromont depuis une douzaine d’années, Francine Ducharme briguera les suffrages en novembre dans le district 2.

Amener Bromont un cran plus loin

Comment amener Bromont un cran plus loin ? Tel est le leitmotiv de Francine Ducharme, candidate aux prochaines élections dans le quartier Lac Bromont.

Une ville exceptionnelle qui a tout pour devenir exemplaire. C’est ainsi que Francine Ducharme décrit Bromont­. Par ailleurs, celle qui aspire à représenter les citoyens du district 2 croit avoir plusieurs atouts pour permettre à la municipalité de « cheminer­ vers l’excellence ». 

« J’ai vraiment quelque chose de différent à apporter, d’unique avec mon expertise comme femme d’affaires. Comme personne qui a travaillé avec le CCU (comité consultatif d’urbanisme) depuis quatre ans, puis avec des professionnels de grande envergure à Bromont, a indiqué celle qui pilote deux projets domiciliaires. [...] Je crois que c’est un acquis de premier plan qui favoriserait l’évolution de la ville de façon intelligente et verte. »

Bien qu’elle considère le nouveau plan d’urbanisme comme un outil « formidable », elle est d’avis que les ingrédients pour favoriser un meilleur développement domiciliaire et commercial à Bromont ne sont pas optimaux. « Je pense qu’il y a des changements à apporter pour aider les promoteurs, les entrepreneurs à évoluer avec la Ville et la communauté. Il faut définitivement faire un pas de plus, a imagé celle qui détient une maîtrise en science de l’éducation. Je pense qu’on a besoin de faciliter, de guider la réflexion pour toute la conception des projets. »

À ce chapitre, elle cite en exemples la mise en place d’un comité de promoteurs et l’importance pour les représentants de la Ville de visualiser chaque projet directement sur le terrain plutôt que seulement « sur papier ».

Priorités

Francine Ducharme caresse de longue date l’idée de se lancer en politique municipale. Un rêve « mis de côté », qui a toutefois ressurgi il y a près d’un an et demi. L’intro­spection amorcée durant cette période l’a menée à faire le grand saut. 

« Je suis une femme d’équipe, de projets. Une femme d’action, déterminée, qui sait créer des changements, a dit celle qui a été gestionnaire de projets en santé publique à travers le globe. Pas de doute que je saurai [s] bien représenter­ les citoyens. »

Parmi les priorités de l’aspirante conseillère figure entre autres le fait de mettre de l’avant des initiatives de « résidences à prix abordable » pour « attirer plus de familles ». En ce sens, elle est d’avis que des projets de mini-maisons pourraient voir le jour, possiblement dans des zones vertes pour minimiser le déboisement.

De plus, elle estime que plusieurs organismes sans but lucratif (OSBL) bromontois méritent un meilleur soutien de la part de la Ville, notamment les Amis des sentiers et Action conservation du bassin versant du lac Bromont (ACBVLB). « Il faut trouver des moyens de mieux valoriser le membership et les activités d’éducation de ces OSBL. La Ville doit aussi soutenir davantage financièrement­ ces organismes. »

Le dossier du branchement à Internet haute vitesse fait également partie de sa liste. « Ça fait 10 ans que j’attends pour être raccordée. Il faut boucler la boucle. C’est une obligation­ pour une ville intelligente. »

Se disant « amoureuse de la nature » et nageuse aguerrie, Mme Ducharme souhaite que le projet de plage publique se concrétise afin de rendre les lacs Bromont et Gale plus accessibles à la communauté. « Il faut faire la promotion de la nage. C’est une activité qui se pratique facilement en famille et qui ne coûte rien », a mentionné celle qui milite depuis des années pour la préservation des plans d’eau à Bromont. Rehausser la sécurité des cyclistes aux abords du chemin de Gaspé à partir de la rue Châteauguay, entre autres en élargissant les accotements, fait également partie de ses priorités.

Si elle est élue, Francine Ducharme veut organiser des rencontres bimestrielles avec les citoyens de son quartier. « Ça me permettrait de prendre le pouls des gens en recevant leurs commentaires. Et de mon côté, je pourrais les informer des projets à venir. Je veux définitivement être à l’écoute et engagée envers les citoyens. »