La Cidrerie Milton ouvre gratuitement ses vergers aux curieux, raquettes aux pieds, durant la semaine de relâche.
La Cidrerie Milton ouvre gratuitement ses vergers aux curieux, raquettes aux pieds, durant la semaine de relâche.

En raquette dans les vergers de la Cidrerie Milton

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
La Cidrerie Milton invite les familles à chausser leurs raquettes et venir découvrir les vergers sous leur manteau de neige.

L’accès aux sentiers sera gratuit de 9 h à 16 h durant la semaine de relâche, du 29 février au 8 mars. « C’est le temps de prendre un grand bol d’air frais dans les vergers et d’admirer les paysages enneigés des collines montérégiennes. Parce qu’après tout, la relâche, c’est fait pour jouer à l’extérieur ! », a déclaré la directrice marketing de l’entreprise basée à Sainte-Cécile-de-Milton, Kathia Waite.

La location d’équipement n’est pas possible sur le site, les clients devant se présenter avec leurs propres raquettes. Les sportifs sont invités à se présenter à la boutique à leur arrivée pour une explication des sentiers qui s’offrent à eux, tous de calibre débutant.

À leur retour, le bistro sera ouvert pour permettre à toute la famille de se réchauffer autour d’un chocolat chaud pour les enfants et d’un cidre chaud pour les parents, le temps d’un jeu de société.

Les huit cidres du moment seront disponibles en dégustation et des visites des installations permettront d’en apprendre davantage sur la fabrication du cidre.

« Une merveilleuse façon d’agrémenter sa semaine de relâche ! », conclut Kathia Waithe.

NUIT ET LUMIÈRES EN PLEINE NATURE

Le spectacle Nocturnia est reconduit pour une deuxième année au parc de la Yamaska avec une toute nouvelle histoire durant la semaine de relâche. Tous les billets se sont vendus en 10 jours, ainsi l’activité affiche désormais complet.

Cette immersion hivernale dans le Théâtre de la nature mènera les spectateurs sur le sentier de la rivière (2,5 km), spécialement illuminé pour l’occasion. Parents et enfants auront la mission de libérer la reine des salamandres — l’emblème du parc —, prisonnière du lac gelé. 

Des lanternes aux couleurs changeantes seront remises aux enfants pour les aider dans leur quête. 

L’aventure est prévue à cinq reprises pendant la semaine de relâche, mais l’événement a connu un tel engouement l’an dernier que toutes les soirées ont été comblées cette année.

« C’est fabuleux que les activités de plein air rejoignent autant les familles durant l’hiver ! », s’enthousiasme Alexandre Brousseau, directeur du parc de la Yamaska.

Les départs sont donnés vers 19 h au centre de découverte et de service Le Maxime. Au retour de l’excursion, une causerie autour du feu avec une boisson chaude dans une main et des guimauves dans l’autre est à l’horaire. Le tout devrait prendre fin vers 21 h. 

L’activité aura lieu beau temps, mauvais temps — sauf en cas d’alerte météo majeure —, il est donc recommandé de s’habiller en conséquence.