Jacques Lussier vend des fruits et légumes à son kiosque depuis 40 ans
Jacques Lussier vend des fruits et légumes à son kiosque depuis 40 ans

En amour avec les produits locaux depuis 40 ans

Depuis 40 ans, Jacques Lussier et Jean-Guy Tarte vendent à leurs kiosques respectifs des fruits et légumes locaux. Alors que le premier roule toujours et fête sa 40e année d’existence, celui de Jean-Guy Tarte n’ouvrira pas cette année, « pour se protéger et protéger les autres » de la COVID-19, dit le principal intéressé.

Semi-retraité, Jacques Lussier adore vendre ses produits provenant de son jardin de 5 acres ou de maraîchers de la région.

« Le monde demande de plus en plus si c’est local et bio. On voit que c’est important pour eux. Quand c’est local et frais, ça goûte bien meilleur. »

Installé depuis plus de 35 ans dans le stationnement du Ultramar au coin de la rue Dufferin, près du boulevard David-Bouchard à Granby, son kiosque propose des fruits et légumes, dont les plus populaires sont les fraises et le maïs. 

« J’ai commencé avec la vente de fleurs », dit celui qui était au tout début installé près d’un ancien garage sur la rue Dufferin.

Jacques Lussier a toujours aimé ce qui est frais, comme les clients qui visitent son kiosque, souligne celui qui est venu au monde à Granby et qui a possédé le restaurant Chez Jacques à Bromont de 1969 à 1979.

Le kiosque de Jean-Guy Tarte est fermé pour la saison à cause de la COVID-19.

Comme M. Lussier ne peut plus marcher comme avant, il a été cherché l’aide de Serge Demers et de Martin Cyr, qui sont « ses bras et ses jambes » pour servir les clients.

Jacques Lussier tient son commerce dans le stationnement du Ultramar 7 jours sur 7, de 9 h à 18 h, de juin à septembre. Seul l’argent comptant est accepté.

Fermeture préventive

Jean-Guy et Josée Tarte ont quant à eux préféré prendre la dure décision de ne pas ouvrir leur kiosque cette année.

Située au coin de la rue Granby et du boulevard Pierre-Laporte à Bromont, la ferme Jean-Guy Tarte ne vendra pas ses fruits et légumes au public cet été, en raison des risques de santé associés à la pandémie de COVID-19.

« Notre médecin nous a dit que c’était une sage décision. Parce que la pandémie n’est pas finie. Il y a moins de cas ici, mais on a beaucoup de clients qui viennent de la Rive-Sud, la fin de semaine. On ne sait pas s’ils amènent le microbe avec eux. C’est dangereux, on ne veut pas prendre de risque », mentionne le maraîcher de plus de 70 ans, qui précise qu’il s’agit de la seule raison qui explique leur fermeture.

Josée et Jean-Guy Tarte sont propriétaires de la ferme depuis 1975. C’est la première fois en 40 ans qu’ils ferment leur kiosque.

« C’est sûr que ça nous fait quelque chose. Mais c’est vraiment pour la santé. Pour nous protéger nous et les autres. Si Dieu le veut et si la pandémie est finie, on ouvrira l’an prochain. Je pense que les gens vont comprendre. »