Elliot Cardin envisageait d'abord de compléter une course au dénivelé correspondant à l’ascension du mont Everest ( 8848 mètres ) le plus rapidement possible.
Elliot Cardin envisageait d'abord de compléter une course au dénivelé correspondant à l’ascension du mont Everest ( 8848 mètres ) le plus rapidement possible.

Elliot Cardin établit un record du monde... sans s'en rendre compte

Florence Tanguay
Florence Tanguay
La Voix de l'Est
Elliot Cardin a établi un record mondial, le 31 octobre dernier, en gravissant à la course l’équivalent de la moitié du mont Everest, soit 4442 mètres de dénivelé, en un temps inégalé de 4h50.

Le coureur, spécialisé dans les longues distances, avait un objectif pour le moins ambitieux lorsqu’il s’est élancé sur les pistes du mont Sutton, la journée de l'Halloween. En effet, Elliot Cardin envisageait de compléter une course au dénivelé correspondant à l’ascension du mont Everest, soit 8848 mètres, le plus rapidement possible.

L’envie de réaliser ce défi, nommé Everesting, est venue avec l’annulation de l’ultramarathon de Bromont, une course de 160 kilomètres qui devait avoir lieu les 10 et 11 octobre. «Je voulais un gros défi pour le remplacer», énonce le coureur. 

Trois semaines plus tard, il a donc pris d’assaut le mont Sutton pour réaliser cette épreuve, malgré une blessure à la bandelette ilio-tibiale... et un thermomètre affichant dix degrés sous zéro.

Après 3000 mètres, le coureur ressentait déjà de la douleur. «À 7000 mètres environ, des crampes au ventre se sont ajoutées, explique-t-il. Ça a été un combat contre la douleur.» 

Après avoir monté et descendu le mont Sutton 29 fois, pour un total de 7064 mètres de dénivelé, la douleur était telle qu’il a choisi d’arrêter. Une décision «un peu crève-cœur», alors que seules sept autres montées étaient nécessaires pour atteindre l’objectif fixé.

Un record inattendu

Fait inusité, en franchissant la barre des 4442 mètres de dénivelé en 4h50, Elliot Cardin a réalisé un Half Everesting, ce qui représente l’équivalent de la moitié de l’ascension du mont Everest. En parcourant cette distance sans même s’en rendre compte, le sportif a établi un record mondial! 

Il a appris la bonne nouvelle deux jours après sa course à Sutton, après qu’un ami ait fait des vérifications sur Internet.

«J’étais très surpris», raconte Elliot dont l’intention n’était pas de battre un record, mais bien de réussir à parcourir toute la distance. «Je suis parti relativement vite, mais le but était quand même de maintenir un rythme confortable, dit-il. Si j’étais parti pour faire ce record, je serais allé beaucoup plus vite!»

Une semaine après l’événement, Elliot Cardin n’a toujours pas renfilé ses chaussures de course. Il se repose et tente de soigner sa blessure pour de bon. Mais ses objectifs, eux, n’attendent pas. L’athlète prépare déjà son retour au mont Sutton. <

Il souhaite y établir un nouveau record du monde en Half Everesting et réaliser un Everesting complet dès l’hiver ou le printemps prochain.