Nathalie Goulet, de Saint-Césaire, a été trouvée coupable d'agression sexuelle.

Elle confond camp naturiste et club échangiste

Une résidante de Saint-Césaire a été trouvée coupable d'agression sexuelle après qu'elle a saisi le sexe d'un homme avec sa bouche sans son consentement.
Les faits sont survenus le 1er août dernier, au club naturiste Air-Soleil de L'Avenir. Afin d'expliquer ses agissements, Nathalie Goulet a expliqué qu'elle croyait que le site avait une vocation de club échangiste. Ayant discuté plus tôt dans la journée avec sa victime, un homme de 57 ans, elle croyait avoir obtenu son consentement implicite.
Alors que le plaignant se trouvait sous la douche, la femme de 51 ans s'est glissée dans l'enceinte afin de lui faire une fellation. Surpris, l'homme a rapidement manifesté son désaccord. C'est finalement un employé du club naturiste qui a mis fin à l'agression.
Les partis ont demandé à ce que l'on confectionne un rapport présentenciel afin d'évaluer l'état psychologique et social de l'accusée. Ce rapport sera d'une grande utilité au moment d'imposer la peine appropriée.
Le dossier de Goulet reviendra devant la juge Marie-Josée Ménard en avril. On devrait alors être en mesure de procéder aux représentations sur la sentence.