«Allez voter pour le parti qui propose le plan le plus sérieux pour lutter contre les changements climatiques, le grand défi de ma génération», a imploré samedi le co-porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois.

Québec solidaire implore les jeunes de voter massivement

MONTRÉAL — À deux jours du scrutin, Québec solidaire lance un appel au vote aux jeunes électeurs, alors que la formation politique mène dans les sondages chez le groupe des 18-34 ans au sein duquel plusieurs ont la «mauvaise habitude» de ne pas aller voter.

«Allez voter pour le parti qui propose le plan le plus sérieux pour lutter contre les changements climatiques, le grand défi de ma génération», a imploré samedi le co-porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois, en entrevue avec La Presse canadienne.

Les jeunes auront, selon lui, un «poids déterminant» dans le résultat des élections puisque les 18 à 34 ans représentent près du tiers des électeurs.

La formation politique de gauche mène par cinq points les intentions de vote de ce groupe d'âge dans deux récents sondages, récoltant 32 % des appuis tant dans l'enquête de la firme Léger que dans celle d'Ipsos, publiés respectivement samedi et vendredi.

Québec solidaire estime proposer, contrairement aux autres formations, un «projet de société» qui répond à la soif de changement et au désabusement des jeunes électeurs envers la politique.

M. Nadeau-Dubois dit remarquer que «le vent tourne» et affirme avoir confiance que les intentions de vote à l'égard de Québec solidaire ne s'effondreront pas le jour du vote, notamment en glissant vers les autres formations politiques dont les chances de former un gouvernement sont plus élevées dans les sondages.

«On est dans une élection très différente des autres. Québec solidaire est à des niveaux d'appuis historiques. Je suis confiant que ce phénomène ne se produira pas. Traditionnellement, c'est beaucoup plus tôt que les intentions de vote de Québec solidaire fléchissaient durant les campagnes électorales. On est à 48 heures du vote et on est encore en montée.»

Et bien qu'un gouvernement minoritaire se dessine, Gabriel Nadeau-Dubois promet que si sa formation détient la balance du pouvoir, elle demeurera fidèle à ses valeurs et constituera un rempart contre la Coalition avenir Québec.

«On a toujours appuyé chaque projet de loi qui allait dans le sens de la justice sociale et de la lutte aux changements climatiques. Et on s'est toujours opposé à ceux qui allaient dans le sens inverse. [...] Notre attitude ne changera pas.»

Chaque vote compte

Enfin, bien que le mode de scrutin ne favorise pas les tiers partis, la formation rappelle que, d'une certaine façon, chaque vote compte et l'aide à promouvoir ses idées. «Chaque vote pour Québec solidaire nous donne des moyens, une voix supplémentaire», a résumé M. Nadeau-Dubois.

En effet, Élections Québec verse une aide financière aux formations politiques proportionnellement au nombre de votes recueillis. Le montant total que se répartissent annuellement les partis est calculé en multipliant 1,58 $ par le nombre d'électeurs inscrit sur la liste électorale.

Québec solidaire a multiplié les efforts durant cette campagne électorale pour rejoindre les jeunes et les faire voter sur leurs campus, notamment en déployant des équipes de militants dans les institutions d'enseignement au cours des deux dernières semaines.

Les solidaires ont également déployé beaucoup d'énergie sur les médias sociaux, y investissant la majorité de son budget publicitaire, plutôt que sur les médias traditionnels.

M. Nadeau-Dubois souhaite que l'appui «massif» des jeunes envers sa formation se traduise dans les urnes «parce que les changements climatiques n'attendront pas».