Gabriel Nadeau-Dubois étant flanqué de trois candidats de la région pour Québec solidaire, soit Manon Girard (Lac-Saint-Jean), Luc-Antoine Cauchon (Roberval) et Marcel Lapointe (Jonquière).

Québec solidaire cible la corruption

(Jonathan Hudon) – S’il est porté au pouvoir le 1er octobre, Québec solidaire entend s’attaquer à la corruption au Québec dans les 100 premiers jours, en modifiant, entre autres choses, les modes de nomination au sein des corps policiers chargés d’enquêter sur les cas de corruption.

Le co-porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, a profité de son passage à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix pour faire cette annonce, lundi matin. Son parti veut aussi exiger une « transparence totale » des dépenses à l’Assemblée nationale.

Avec un gouvernement solidaire au pouvoir, les nominations au sein de la Sûreté du Québec (SQ) et de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) seraient modifiées afin qu’elles soient faites aux deux tiers par l’Assemblée nationale. La structure interne de l’UPAC serait revue, avec la nomination d’un co-commissaire civil qui serait chargé des affaires administratives. Il viendrait soutenir le commissaire policier, qui mène les enquêtes.

« L’expérience récente des cafouillages à l’UPAC nous oblige à un constat : il faut remettre de l’ordre dans cette structure et s’assurer que les guerres de clans entre groupes de policiers ne causent pas de blocage dans les enquêtes, a souligné Gabriel Nadeau-Dubois. C’est un geste qui est nécessaire pour faire un vrai ménage dans nos institutions. »

Assemblée nationale
Québec solidaire veut également faire en sorte que toutes les dépenses des cabinets et des députés soient rendues publiques, que ce soit les frais de déplacement, de logement, de restaurant et de services professionnels.

« Il faut toujours se méfier des personnes qui veulent le pouvoir à tout prix, quitte à changer d’idées ou de parti », a soutenu Gabriel Nadeau-Dubois, rappelant que Québec solidaire était le seul parti à ne jamais avoir été éclaboussé par un scandale de corruption et d’éthique.

« Ce n’est pas en recrutant les transfuges des autres partis comme le fait la CAQ qu’on va changer la culture politique, a-t-il ajouté. Ce n’est pas non plus en votant pour le Parti libéral, qui a perdu la confiance des citoyens. Ce qu’il faut, c’est repartir de la base, mettre au pouvoir un mouvement politique différent, formé de gens différents. »

L’annonce de lundi, faite tout près de la circonscription du premier ministre Philippe Couillard, a été une occasion pour le jeune politicien de lancer un message aux électeurs.

« Si vous êtes tannés des scandales de corruption, du copinage libéral et des retours d’ascenseurs, Québec solidaire est votre parti, a-t-il proclamé. Un gouvernement solidaire sera avant tout un gouvernement honnête et transparent. »

Marie-Francine Bienvenue représente Québec solidaire dans Dubuc.

+

DUBUC: BIENVENUE QUESTIONNE LES GRANDS PROJETS

(Denis Villeneuve) – La candidate de Québec Solidaire dans Dubuc, Marie-Francine Bienvenue, souhaite l’ouverture complète du CLSC local 24 heures par jour afin de combler les besoins des personnes âgées et de la population présente sur ce vaste territoire.

Lors d’un point de presse tenu au local du parti sur la rue Racine, Mme Bienvenue a déclaré que cette mesure visant à accorder des services de proximité aux citoyens est chose possible en accordant au personnel infirmier en particulier des postes à temps complet. « Avec les coupes imposées dans le domaine de la santé, on a brûlé nos infirmières. Ce qu’elles veulent, c’est obtenir des emplois stables et des postes à temps complet. Tout ça a fait en sorte qu’aujourd’hui, il y a une diminution des inscriptions dans les programmes en soins infirmiers des cégeps et universités », affirme-t-elle.

La candidate est revenue sur l’opposition de son parti aux trois grands projets miniers et gaziers de Métaux BlackRock (MBR), Arianne Phosphate et GNL Québec en affirmant qu’ils seraient des nuisances à l’industrie touristique au Saguenay. Selon elle, le transport de gaz naturel liquéfié avec des méthaniers ayant une longueur de 300 mètres circulant sur le Saguenay à raison de trois fois par semaine empêcherait tout bateau de circuler à moins d’un kilomètre du bâtiment, un obstacle pour les bateaux de croisières, plaisanciers et touristes.

Dans le cas du projet de MBR, Mme Bienvenue juge que la situation serait moindre au plan environnemental, mais elle croit que des mesures d’atténuation de diffusion du bruit sur le Saguenay doivent être mises de l’avant pour éviter les inconvénients. Le transport du minerai devrait être effectué par train et non par camion, selon elle. Pour ce qui est du projet d’Arianne Phosphate, Mme Bienvenue ne voit pas de remontée des prix avant 2030 et elle souhaite que le projet soit remodelé vers la production de phosphate-roche, un engrais plus écologique, selon elle.

Plutôt que de miser sur des mégaprojets, Mme Bienvenue souhaite que la région travaille sur des projets plus écologiques avec la mise en place d’une bioraffinerie de gaz naturel produisant à l’aide de la biomasse, la transition vers une agriculture écologique et biologique. 

La candidate souhaite qu’un gouvernement solidaire remette en place une structure d’aide au développement avec la création d’un Conseil régional de développement composé d’élus locaux, de citoyens et de représentants de la société civile.