Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois

QS accuse le PLQ de détourner des fonds dédiés aux immigrants

MONTRÉAL — Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a présenté le plan de son parti pour mieux intégrer les nouveaux arrivants, vendredi matin à Montréal. Il en aussi profité pour dénoncer ce qu'il qualifie de «détournement de fonds du fédéral» par le gouvernement libéral.

Accompagné du candidat dans la circonscription de Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla, M. Nadeau-Dubois a soutenu que les libéraux ont détourné deux milliards de dollars destinés à financer des projets d'intégration des immigrants.

Selon Québec solidaire, depuis l'arrivée au pouvoir du Parti libéral du Québec en 2004, les sommes versées annuellement par Ottawa pour l'aide aux nouveaux arrivants sont supérieures aux sommes réellement dépensées par le ministère de l'Immigration du Québec.

En conférence de presse, Gabriel Nadeau-Dubois a insisté sur le fait que «chaque année, des sommes disparaissent» entre la colonne des sommes reçues du fédéral et celle des sommes dépensées par Québec.

Toujours d'après QS, plus de la moitié des deux milliards qui n'ont pas été utilisés aux fins d'intégration des nouveaux arrivants ont été «détournés» sous la gouverne du premier ministre sortant Philippe Couillard.

Le coporte-parole solidaire a interpellé le chef libéral pour qu'il explique où est passé l'argent.

«On veut voir une ligne dans l'étude des crédits ou dans le budget qui indique que cet argent-là a été bien utilisé. Pour l'instant, les seules informations chiffrées dont on dispose, c'est qu'il y a de l'argent qui rentre pour l'intégration des immigrants et que les dépenses sont moins grandes», a répété M. Nadeau-Dubois.

Couillard doit répondre

Selon lui, un chef comme Philippe Couillard qui se présente «en champion de l'immigration» doit répondre à cette question.

En ce qui concerne le plan de Québec solidaire, le parti propose d'accélérer le rythme d'embauche afin d'augmenter à 13 pour cent le taux d'employés appartenant à une minorité visible, soit le véritable poids démographique qu'elles représentent.

Le plan de QS prévoit aussi la création de guichets uniques dédiés aux immigrants afin de les orienter vers les ressources dont ils ont besoin, que ce soit pour la francisation, la recherche d'emploi ou le soutien financier. Le parti promet de favoriser l'intégration en emploi par la reconnaissance des diplômes étrangers.

Commission sur le racisme systémique

Manon Massé a soutenu, lors du débat tenu en anglais, que son parti serait prêt à mettre sur pied une commission sur le racisme systémique au Québec.

Gabriel Nadeau-Dubois considère qu'il n'y a rien de mal à réfléchir collectivement à cet enjeu-là.

«Le Québec n'est ni plus ni moins raciste que les autres pays. C'est un problème qui existe partout à travers le monde, a-t-il mentionné. Ce qui définit une société mature, une société adulte, c'est sa capacité à se poser des questions délicates et difficiles comme celle du racisme et des discriminations», a souligné le coporte-parole de QS.

Il dit n'avoir aucun malaise à discuter de cet enjeu dans le but de trouver des solutions.

+

POUR VOUS ABONNER au Baromètre Élections 2018, c'est ici. Groupe Capitales Médias et Recherche Mainstreet vous y présentent tous les jours des sondages, données exclusives, des analyses, et des tableaux pour suivre au quotidien l'évolution des intentions de vote en vue du scrutin du 1er octobre.