La candidate du Parti québécois dans Maskinongé, Nicole Morin, a procédé à l’ouverture de son local électoral.

Pour un vent de fraîcheur

Louiseville — Selon la candidate du Parti québécois dans Maskinongé, Nicole Morin, le comté représenté actuellement par le député libéral Marc H. Plante a besoin d’un vent de fraîcheur.

Prônant un programme réaliste, elle dit croire en un gouvernement qui ne lance pas des projets seulement pour attirer le vote. «Je crois en un gouvernement propre, intègre et honnête, qui écoute sa population, un gouvernement qui prend soin de son monde, ses aînés, les personnes démunies ou en détresse et les enfants», a-t-elle énuméré mardi lors de l’ouverture officielle de son local électoral à Louiseville.

Elle veut d’un gouvernement qui améliore les chances d’égalité et qui protège l’environnement à très long terme pour les générations futures.

«Il est impératif de décentraliser les pouvoirs décisionnels et le Québec doit disposer de tous les leviers pour assumer sa destinée et pour que tous s’épanouissent en français», a-t-elle ajouté.

Pour la candidate péquiste, le comté de Maskinongé, «c’est d’abord le garde-manger de la Mauricie». «C’est aussi un vaste terrain de jeux, la fête de la famille et le tourisme», soutient celle qui a énuméré les différents attraits du territoire.

Et dans sa description, Mme Morin n’a pas manqué d’évoquer les 120 entreprises qui font travailler près de 3500 personnes. «Maskinongé, c’est aussi l’espace, la nature, l’air pur et l’eau, ainsi que son patrimoine bâti», poursuit-elle.

Finalement, cette dernière considère que son comté est «un morceau important du Québec». «J’entends représenter les citoyens dans les domaines social, économique et culturel. Le comté offre une qualité de vie où l’on peut vivre, grandir et prospérer aussi dans la dignité», a-t-elle conclu, tout en rendant hommage aux aînés.