Le député élu de Jean-Lesage, Sol Zanetti, se dit sûr que le maire de Québec sera réceptif aux propositions de Québec solidaire, notamment sur le transport en commun.

La percée de QS à Québec réjouit Labeaume

Le maire de Québec s’est réjoui des victoires des candidats de Québec solidaire (QS) Catherine Dorion et Sol Zanetti. Régis Labeaume a indiqué que Manon Massé l’avait contacté par message texte le soir du scrutin, mentionnant qu’elle lui envoyait «deux Gaulois solidaires». Ce à quoi le maire a répondu : «Merci, ça fait mon affaire dans les circonstances».

Au moment de devoir préciser sa pensée, il a tout simplement indiqué que les deux nouveaux élus de Québec étaient des personnes «intelligentes».

Mme Massé avait affirmé lors de sa dernière conférence de presse à Québec qu’elle et le maire Labeaume avaient eu des discussions productives sur plusieurs sujets concernant la Capitale nationale. 

Un avis que partage le député élu de Jean-Lesage, Sol Zanetti, qui se dit sûr que le maire de Québec sera réceptif aux propositions de QS, notamment sur le transport en commun. 

Il a ajouté que son parti aura la responsabilité d’informer la population sur certains faits par rapport à des projets comme le troisième  lien. 

«Il faut qu’on fasse reculer le soutien populaire envers le troisième lien. Je pense que la popularité de ce projet vient en grande partie d’une campagne intensive de certaines radios pour faire croire que ce nouveau lien sera une solution contre la congestion routière», soutient-il. 

La véritable opposition officielle?

Lors de son point de presse mardi, la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, mentionnait que son parti allait être «la véritable opposition officielle» face aux propositions du nouveau gouvernement de François Legault. 

Mme Massé entend questionner régulièrement le nouveau premier ministre sur ses orientations non seulement sur le troisième lien à Québec, mais aussi sur l’exploitation des hydrocarbures et la réforme du mode de scrutin.

De leur côté, Catherine Dorion et Sol Zanetti devront régulièrement défendre leurs positions divergentes de celles de la Coalition avenir Québec (CAQ), étant donné la nouvelle présence des deux partis dans la ville de Québec.

«Que ce soit à propos du troisième lien ou d’autres projets d’urbanisme, on veut s’assurer de donner une voix au peuple face à ce genre de projets soutenu par la CAQ», indique Catherine Dorion, candidate élue dans Taschereau.

De son côté, Sol Zanetti voit cette nouvelle dualité régionale comme un moyen de dynamiser davantage les débats sur les enjeux importants pour les gens de Québec.

«Pour se donner un rapport de force, on devra être le bras parlementaire des mouvements citoyens», affirme-t-il [...] «Les débats seront plus intéressants, il y aura des positions plus tranchées», ajoute Sol Zanetti.

Une victoire vertigineuse  

Au lendemain de leur victoire respective, les deux nouveaux députés élus réalisent tranquillement ce qui les attend comme défi pour les quatre prochaines années.

«J’ai dormi 45 minutes cette nuit, ça été une soirée incroyable avec les militants. Ça semblait irréel comme situation», affirme Catherine Dorion [...] «Il va avoir une adaptation pour ma nouvelle vie de parlementaire, mais j’ai l’intention de rester moi-même et d’amener ma touche personnelle à l’Assemblée nationale», ajoute-t-elle. 

«C’est grisant, galvanisant et vertigineux à la fois, car c’est un saut dans l’inconnu. Je vais apprendre beaucoup sur la politique parlementaire. Cette victoire récompense notre persévérance dans les dernières années», explique Sol Zanetti qui a remporté la circonscription de Jean-Lesage par 699 voix d’avance sur la candidate caquiste, Christiane Gamache.  

À LIRE AUSSI: Québec solidaire premier chez les écoliers