Le premier ministre a promis l’élargissement de la couverture des frais dentaires de base aux adolescents et aux aînés, lors d’un point de presse tenu dimanche en avant-midi au Cégep de Chicoutimi. Il est ici entouré des trois autres candidats libéraux connus au Saguenay Lac-Saint-Jean, soit Serge Simard, député sortant de Dubuc, ainsi que Mathieu Huot, candidat dans Lac-Saint-Jean, et Marie-Josée Morency, candidate dans Chicoutimi.

Des soins dentaires gratuits pour les adolescents et les aînés, promet le PLQ

Le premier ministre Philippe Couillard promet d’élargir la gratuité des soins dentaires aux adolescents et aux aînés à faible revenu, alors que le gouvernement est en négociations avec les chirurgiens dentistes au sujet du remboursement des services donnés aux personnes couvertes par le régime public.

Le Parti libéral du Québec (PLQ) s’engage ainsi à couvrir les soins dentaires de base pour les enfants, jusqu’à 16 ans, et à étendre cette couverture aux aînés recevant le supplément de revenu garanti.

Cette mesure, dont le coût est estimé à 150 M $ par année, élargirait la couverture des soins dentaires à 1,2 million de personnes au Québec, a annoncé le premier ministre, lors d’un point de presse, dimanche en avant-midi, au Département d’hygiène dentaire du Cégep de Chicoutimi.

À l’heure actuelle, les services dentaires de base sont couverts par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour les enfants de moins de 10 ans.

Philippe Couillard reprend ainsi en partie une promesse faite par son prédécesseur, Jean Charest, qui avait promis en 2012 d’élargir la couverture des soins dentaires jusqu’à 16 ans, avant de perdre les élections face au Parti québécois. À l’époque, la mesure était évaluée à 58 M $.

Le premier ministre a souligné que cette proposition vise à améliorer la santé buccodentaire des enfants et des aînés, des études ayant démontré le retard du Québec en la matière.

« La carie chez les enfants, au Québec, est un problème quand même important, a-t-il déclaré. Et puis, à l’autre extrémité de la vie, chez nos aînés, vous savez qu’une des principales causes de détérioration de la santé des personnes âgées […] c’est la santé buccodentaire, entre autres parce que les aînés cessent de s’alimenter. »

Chirurgiens dentistes

Cette promesse est lancée alors que le gouvernement se trouve toujours en négociations avec l’Association des chirurgiens dentistes (ACDQ) du Québec au sujet de l’entente sur le remboursement des services du régime public, qui est échue depuis trois ans. 

Le premier ministre a indiqué que la mesure promise dimanche pourra entrer en vigueur une fois qu’une entente négociée sera intervenue entre l’ACDQ et Québec.

À la fin de juillet, la tension a monté lorsque 2000 chirurgiens dentistes ont fait parvenir un formulaire de retrait aux bureaux de la RAMQ. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a alors réagi au moyen de pression en signant un décret ministériel empêchant les chirurgiens dentistes de se retirer du régime public.