Richard Morasse
Richard Morasse

Élection partielle à Waterloo: déjà deux candidats dans la course

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
L’appel de candidatures qui permettra de pourvoir au poste de conseiller municipal laissé vacant par Sylvain Hamel en décembre dernier est ouvert jusqu’au 28 février à Waterloo. Deux candidats ont à ce jour émis l’intention de se présenter.

Jamais deux sans trois, pourrait dire l’ex-candidat Richard Morasse, après avoir tenté sa chance en 2013 comme conseiller du district 2, puis à la succession du maire sortant Pascal Russell en 2017. Cette fois pourrait être la bonne, espère-t-il.

« Pour moi, c’est naturel de tenter ma chance. Je suis déjà engagé dans plein de projets à Waterloo. Je veux continuer ce que j’ai commencé. Je pense que je peux contribuer », laisse-t-il entendre, en rappelant notamment sa participation active dans les dossiers de l’aménagement du parc-école de l’Orée des Cantons et du futur terrain de baseball.

« J’ai travaillé de concert avec la Ville dans ces dossiers et ç’a très bien été », assure-t-il.

Faire partie du conseil municipal est, selon lui, la manière la plus efficace de faire avancer les dossiers plus rapidement, en profitant d’une meilleure écoute de la Ville. « L’important pour moi, c’est de faire progresser les projets. Je ne fais pas ça pour moi, mais pour ma municipalité. »

À 61 ans, il fait remarquer que ses deux tentatives en politique municipale l’ont fait « grandir » et qu’il n’est pas amer face à ces défaites.

Mélanie Malouin

Richard Morasse compte déposer sa déclaration de candidature dès la semaine prochaine.

Même chose pour Mélanie Malouin qui, elle, tente sa chance pour la première fois en politique municipale. « J’ai envie de m’impliquer et je connais déjà des gens dans le conseil municipal. Il y a une belle énergie », dit-elle pour expliquer son intention.

La dame songeait déjà à se présenter aux élections générales de 2021 lorsqu’elle a appris le départ de Sylvain Hamel. Elle y a vu là une belle occasion « d’essayer » le rôle de conseillère municipale dans le cadre d’un mandat d’une durée limitée.

« Le moment est opportun pour moi. J’ai besoin de défis », affirme la dame originaire de Waterloo et issue du monde des affaires.

Selon Mme Malouin, Waterloo n’est pas parfaite, mais elle est en plein essor. « Le développement résidentiel va bien, mais il importe d’attirer des industries. La santé économique de la ville m’intéresse. »

Rappelons que Sylvain Hamel avait remis sa démission pour des raisons familiales à la fin de la dernière année. Élu en 2017, le conseiller du district 4 cumulait de nombreuses responsabilités, dont celle de membre du comité de l’Office municipal d’habitation, de représentant de la Ville sur le conseil d’administration de la Maison de la culture de Waterloo, de membre du comité environnement, de membre du comité loisirs, culture et vie communautaire, et de membre citoyen du comité Coeur villageois. Il ne comptait pas non plus ses heures comme bénévole.

L’élection partielle pour assurer sa succession se tiendra le 29 mars prochain de 10 h à 20 h. Les citoyens pourront également se prononcer par anticipation le 22 mars entre midi et 20 h.