«Le député, le maire, les gens d'affaires, ceux du Zoo: tout le monde doit être derrière le projet de la route 139», soutient le maire de Granby, Richard Goulet.

Élargissement de la route 139 : pas de décision de Québec avant l'an prochain

La Ville de Granby continue à militer pour l'élargissement de la route 139. Mais le ministère des Transports du Québec (MTQ) attend les résultats d'une étude actuellement en cours sur le corridor routier «Drummondville-États-Unis» avant de prendre des engagements en ce sens, a laissé savoir le porte-parole du MTQ, Benoit Lachance.
«L'étude vise à établir un portrait des problématiques de déplacements entre Drummondville et la frontière américaine. Il y a plusieurs routes entre les deux. Et la 139 en est une. On souhaite identifier des solutions pour améliorer les déplacements dans ce corridor. Le ministère va orienter ses interventions selon les résultats de cette étude», a expliqué M. Lachance.
Selon lui, le travail, qui a débuté l'automne dernier, permettra de réactualiser une étude similaire qui a été réalisée en 1992, à une époque où la construction d'un lien routier entre Drummondville et la frontière américaine était envisagé. Les résultats de la nouvelle analyse ne sont toutefois pas attendus avant 2014, précise le porte-parole du MTQ.
Confiant
Étude du corridor routier ou pas, le maire Richard Goulet est confiant que le projet d'élargissement de la route 139 saura s'imposer. Une autre étude, celle-là financée conjointement par la Ville et le MTQ, démontre déjà clairement le besoin d'avoir quatre voies de circulation de l'autoroute jusqu'à la zone urbaine, rappelle le maire.
Tous les détails dans notre édition de mercredi