Éducation: le mouvement de contestation ne se refroidit pas

Mardi matin, une manifestation de parents, enfants et employés de l'école primaire Sainte-Famille, à Granby, a réuni encore plus de gens que le mois dernier.
Une cinquantaine de personnes ont joint leurs mains devant l'établissement de la rue Dufferin pour dénoncer les coupes en éducation. «Les gens s'attendent à ce que le gouvernement fasse un bout de chemin, a déclaré Andréanne Desrosiers, mère de deux enfants et présidente du conseil d'établissement de l'école. Les dernières offres sont nettement insuffisantes. Les gens sont tannés que les services se dégradent et les profs sont tous fatigués.»
D'autres démonstrations sont prévues si aucune entente ne survient entre Québec et les enseignants.