Le club de ski de fond Le loup arctique, de l’enseignant Étienne Benoit, prend de l’ampleur cette année. «C’est un sport exceptionnel pour aider à aimer l’hiver et la nature», dit l’enseignant de 3e année.

École Saint-Léon: des «louveteaux» glissent sur la neige

« L’hiver, c’est ma saison préférée ! »

Étienne Benoit l’admet, sourire en coin, sachant bien que ses goûts ne sont pas partagés par tous les Québécois.

Mais c’est ce qui explique pourquoi il a fondé le club de ski de fond Le loup arctique à l’école primaire Saint-Léon de Cowansville, il y a deux ans. Sans oublier qu’il affectionne particulièrement ce sport, un autre mal-aimé.

« J’avais gagné de l’équipement de ski de fond en 2016 en participant au concours Moi, je coop ! , des caisses Desjardins de Brome-Missisquoi », explique le professeur de 41 ans, qui enseigne en 3e année.

Ses élèves ont embarqué et depuis, le projet a pris de l’ampleur. Les écoliers de presque tous les niveaux de l’école du boulevard Davignon y participeront cette année, ainsi qu’une dizaine d’enseignants adeptes de glisse.

Un don de 5500 $ annoncé cette semaine par Loisir et sport Montérégie, en collaboration avec Kino-Québec, permettra de doubler l’équipement existant, soit 25 paires de skis à écailles, des bâtons et une quarantaine de paires de bottes qui trônent fièrement dans un local au sous-sol.

Aussi souvent que la météo et l’horaire scolaire le permettront, les élèves partiront avec leur attirail pour arpenter la section « gazonnée » de la cour de récréation, le parc Davignon, le Club de golf de Cowansville ou encore, en de plus rares occasions, le parc du mont Orford.

« C’est un sport exceptionnel pour aider à aimer l’hiver et la nature », dit M. Benoit.

Impact

L’impact sur le sentiment d’appartenance et la persévérance scolaire sont aussi indéniables. « Il y a un effet sur la motivation à venir à l’école, ajoute l’enseignant. On l’a senti. Les élèves ont aimé ça 90 % du temps et voulaient toujours recommencer. »

« Ils sont contents et ça les fait bouger », souligne la directrice de l’école Saint-Léon, Manon Turgeon. « Étienne a fait rayonner l’école avec ce projet. »

Le ski de fond, un sport exceptionnel pour aider à aimer l’hiver et la nature, dit Étienne Benoit. Profitons-en « parce qu’avec les changements climatiques, je ne suis pas sûr qu’on pourra encore en faire dans 30 ans ».