À la suite de la tragédie de Lac-Mégantic, la présence d'une voie ferrée à proximité de l'école de la Chantignoleà Bromont inquiète, d'autant plus que des wagons y demeurent parfois immobilisés sur de longues périodes.

École de la Chantignole à Bromont : une voie ferrée qui inquiète

Plus de six mois après la tragédie de Lac-Mégantic, les wagons noirs qui circulent sur nos voies ferrées, et qui y demeurent parfois immobilisés, continuent d'inquiéter. À Bromont, c'est à l'école primaire de la Chantignole qu'on est préoccupé, alors que des trains sont régulièrement stationnés non loin de l'établissement, sur une voie d'évitement située tout juste de l'autre côté de la rue de Montréal.
La présidente du conseil d'établissement, Christine Loubier, ainsi que le directeur de l'école François Allard ont ainsi fait parvenir une lettre à la Ville de Bromont, lui faisant part de ces inquiétudes pour la sécurité des élèves, une question qui avait été soulevée lors de la séance du conseil d'établissement du 11 décembre.
«Bien que nous ignorions quel est le contenu des wagons qui demeurent stationnés à cet endroit, vous comprendrez qu'à la lumière des événements de l'été dernier, la situation nous préoccupe considérablement, peut-on lire dans la missive. Si un accident tel celui de Lac-Mégantic devait se reproduire, les quelque 550 élèves de notre école de même que le personnel de l'école se retrouveraient potentiellement en situation de danger. Par conséquent, nous vous demandons de bien vouloir prendre en considération nos inquiétudes à ce sujet et de faire les représentations qui s'imposent auprès des autorités concernées, afin que des mesures soient adoptées pour rendre le milieu d'apprentissage de nos enfants le plus sécuritaire possible.»
Tous les détails dans notre édition de vendredi