Les élus de Bromont ainsi que le directeur général, le directeur général adjoint et directeur des finances et du développement économique et la greffière par intérim ont participé lundi à la séance du conseil par le biais d’une visioconférence, diffusée sur le Web.
Les élus de Bromont ainsi que le directeur général, le directeur général adjoint et directeur des finances et du développement économique et la greffière par intérim ont participé lundi à la séance du conseil par le biais d’une visioconférence, diffusée sur le Web.

Échos du conseil de Bromont

Comme dans bien des municipalités à travers la province, Bromont a misé sur la technologie pour tenir sa séance du conseil, diffusée comme à l’habitude sur le Web lundi. Pour l’occasion, les élus ont pu se réunir par visioconférence.

Voici un résumé des principaux points qui ont retenu l’attention.

Les conseillers municipaux ont d’abord entériné une résolution concernant «l’appropriation à même l’excédent de fonctionnement non affecté pour des mesures sociales en raison de la pandémie COVID-19».

Il s’agit en fait d’une somme de 35 000$ destinée à aider certains organismes, notamment le Centre Marguerite-Dubois, afin qu’ils poursuivent leur mission.

«C’est important pour nous d’avoir un levier pour supporter des organismes pour qu’ils traversent la crise. Pour l’instant, la répartition du montant global n’est pas encore arrêtée. On va évaluer les besoins et demeurer proactifs pour la suite des choses», a indiqué en entrevue le maire Louis Villeneuve.

Travaux publics

La Ville puisera également à même son excédent de fonctionnement pour acheter l’immeuble du 24, rue du Pacifique. Le site et les infrastructures appartiennent à l’entreprise Quali-T-Fab, un fournisseur d’équipements industriels et commerciaux.

Étant donné l’accroissement des services offerts par la division des travaux publics à Bromont, la Ville utilisera les bâtiments et le vaste terrain pour augmenter sa capacité d’entreposage et y réaliser de l’entretien mécanique sur ses équipements. Une partie du site servira aussi à l’écocentre, a résumé Louis Villeneuve.

Chalet du Lac Gale

En plus d’avoir des équipements sanitaires permanents, le chalet du Domaine naturel du lac Gale sera bientôt accessible hiver comme été. Le bloc sanitaire d’une superficie de 400 pieds carrés, incluant la fosse septique, devait nécessiter un investissement de près de 355 000 $.

Bromont peut cependant compter sur une subvention de plus de 200 000$ du programme de mise en valeur intégrée d’Hydro-Québec, émanant de la construction du nouveau poste d’Adamsville. Une modification a été entérinée, lundi, dans l’entente entre la Société d’État et la Ville pour permettre au projet d’isolation du chalet de se concrétiser.

Accès aux sentiers

Comme l’avait annoncé la Ville précédemment lors de l’acquisition du vaste site du parc des sommets, dans le massif du mont Brome, les utilisateurs devront débourser pour avoir accès aux sentiers. En ce sens, les élus ont entériné une résolution «autorisation conditionnelle à l’organisme les Amis des sentiers de Bromont de percevoir les droits d’accès pour les sentiers du parc».

Une grille tarifaire a ainsi été déposée. «Il y aura des guérites et des surveillants dans les sentiers. Ça devrait se mettre en branle dès juin. Mais tout dépendra de l’évolution du dossier du coronavirus», a mentionné le maire. Ce dernier a par ailleurs souligné que l’accès au site sera gratuit pour les citoyens de Bromont.

Pour de plus amples renseignements concernant les sentiers ouverts en ce moment, consulter le site Internet de la municipalité (bromont.net).