Quatre bancs peints sont installés à la Halte piétonnière des générations, pour le plaisir des passants.
Quatre bancs peints sont installés à la Halte piétonnière des générations, pour le plaisir des passants.

Échanger, un banc à la fois [PHOTOS]

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
Quatre duos formés d’un aîné de plus de 60 ans et d’un jeune de moins de 35 ans ont uni leur créativité le temps de peindre quatre dossiers de bancs, maintenant installés à la Halte piétonnière des générations, à Granby.

L’Atelier 19 a chapeauté ce projet, financé par le Secrétariat à la jeunesse du Québec, qui avait pour objectif de « réduire le pont, l’écart entre les âges », indique Laurie Morin, coordonnatrice du projet et adjointe à la direction de l’Atelier 19.

Les bancs ont été peints par quatre duos formés d’un aîné et d’un jeune.

S’inspirant du poème Prendre le temps de Francis Pelletier, déjà présent à la Halte des générations, les participants ont discuté ensemble de ce qu’ils voyaient illustré sur les bancs, et ce que les mots et l’endroit leur évoquaient. À partir de ces idées, vers le début du mois de septembre, ils ont commencé à peindre leur dossier de bancs ensemble, un processus qui a duré jusqu’à douze semaines pour certains.

Les quatre duos qui ont redoré les dossiers de bancs dans le cadre du projet Échange entre générations sont France et Stéphanie, Suzanne et Cassye, Murielle et Wanda, Céline et Mona.

Échanges et coups de pinceau

« Ce projet n’est pas seulement la réalisation d’une œuvre. C’est une rencontre, un échange, autant personnel qu’artistique, entre deux humains. Les gens oublient l’écart d’âge, ils ne partagent ensemble que leurs connaissances et compétences, d’un côté comme de l’autre. Ce sont deux individus qui ont appris à se connaître. »

Par exemple, poursuit Laurie Morin, une jeune participante a montré par exemple comment fonctionne Pinterest à sa partenaire aînée.

« C’est une très belle réussite. Les jeunes ont pu prendre la parole, partager leur vision, ce qui a contribué à augmenter leur confiance en eux. L’accompagnement des aînés y a joué un rôle important. »

Également, un autre volet du projet consistait en des ateliers et formations qui ont permis à une personne aînée de venir partager une technique, ou une passion, à un groupe formé d’une dizaine de jeunes qui suivent un parcours artistique hebdomadaire avec l’Atelier 19.

Le parc de la Halte piétonnière des générations, situé près de la station de pompage de l’Estriade, compte sept bancs. Les trois bancs non peints feront éventuellement l’objet d’un autre projet artistique de l’Atelier 19.