La neige a surpris les automobilistes, lundi, alors que les routes ont été le théâtre de plusieurs accrochages et sorties de route.

Dur lundi pour les automobilistes

Même si la première bordée était fondue depuis déjà plusieurs jours, la neige a de nouveau réussi à surprendre plusieurs automobilistes sur les routes de la région, lundi.
La Montérégie et l'Estrie ont été le théâtre de plusieurs accrochages et sorties de route au cours de la journée. L'autoroute 10, entre Granby et Sherbrooke, était d'ailleurs propice aux accidents. Dès le petit matin, les appels ont afflué aux centrales téléphoniques de la Sûreté du Québec. 
«Ça rentre aux trente secondes», a commenté la sergente Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole du corps policier provincial. Même si aucun bilan officiel n'est dressé, celle-ci estime à «quelques dizaines» le nombre d'incidents survenus sur les routes de la région.
Cela s'est toutefois produit sans conséquences graves. «Pour la grande majorité, il n'y a même pas eu de dommages, explique Mme Bilodeau. Sinon, la plupart des dommages sont matériels. Il y a très peu de blessés et si c'est le cas, c'est mineur.»
Même son de cloche à Granby où, en fin d'après-midi, on n'a dénombré qu'une poignée de sorties de route. Heureusement, outre des dommages matériels, il n'y a eu que de rares blessures mineures, a indiqué Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de la Ville de Granby. 
Les remorqueurs occupés
Les remorqueurs ont pour leur part été fort occupés en début de journée. «Ça n'a pas lâché!», lance Anne-Marie Guillemette, de Remorquage Beauregard. En milieu de journée, l'entreprise avait répondu à plus d'une quarantaine d'appels, dont plusieurs dans les quartiers blancs de Granby, là où on n'épand pas de sels abrasifs. «Ce n'était pas en même temps, mais plutôt un après l'autre. Les gars sont revenus rapidement pour manger, mais il y a encore sept, huit appels en attente», ajoute Mme Guillemette.
Du côté de Remorquage Ouellet, où on prend surtout les appels pour des poids lourds, on s'est dit passablement occupé, lundi. Appelé à intervenir sur les autoroutes, le propriétaire Marcel Ouellet attribue entre autres à une pose tardive des pneus d'hiver certaines mésaventures observées en cours de journée. 
Rappelons que les automobilistes ont jusqu'au 15 décembre pour faire installer leurs pneus d'hiver. Les policiers invitent également à la prudence en adaptant sa conduite aux conditions hivernales.