Claude Surprenant, à gauche, a présenté les membres du nouveau C.A. de la Chambre de commerce Haute-Yamaska, mercredi soir, lors de son assemblée générale annuelle.

Du sang neuf à la Chambre de commerce de la Haute-Yamaska

La Chambre de commerce de la Haute-Yamaska entame une nouvelle année prometteuse avec, à sa tête, un conseil d’administration fraîchement renouvelé. La CCHY a présenté son nouveau président et ses collègues du C.A., ainsi que son rapport annuel, mercredi soir, lors de son assemblée générale annuelle.

Ne souhaitant pas renouveler son mandat, Simon Turcotte a laissé son siège de président au notaire David Ménard. Cinq autres postes d’administrateur, de deux ans et de un an, étaient aussi à pourvoir. Six personnes s’étaient présentées pour autant de postes et ont ainsi pu intégrer le C.A. sans passer au vote. Me Ménard reste au sein du conseil après déjà trois ans d’implication tandis que Jean-Guy Paré a été reconduit pour un mandat d’un an. Geneviève Marois, Geneviève Parent, Marie-France Forand et Miguel Saint-Pierre vivront leur premier mandat au C.A..

« L’an dernier, Simon était resté en poste parce que je n’avais pas nécessairement le temps de prendre le flambeau », raconte Me Ménard. Les étoiles étaient maintenant alignées pour le mandat qui débute. 

« C’était facile pour moi d’accepter ça avec la belle gang qu’on a autour de la table. »

Les orientations du nouveau conseil d’administration changeront au cours des prochains mois puisque la chambre de commerce connait des jours meilleurs. « Notre souhait c’est que, maintenant qu’on s’est sorti la tête de l’eau au niveau des finances, on va être capable d’être plus proche de nos membres, confie Me Ménard. J’aimerais que les gens ne se posent plus la question s’ils devraient être membres ou non. »

Avec les activités et les services offerts, les entrepreneurs devraient naturellement adhérer à la CCHY, selon le nouveau président.

La chambre de commerce souhaite de plus être plus présente pour ses membres. Le conseil d’administration veut s’assurer que les gens d’affaires sachent que la CCHY est là pour les épauler, par exemple pour les communications avec les différents paliers gouvernementaux ou pour trouver des ressources.

« On a du sang neuf et on a des gens qui sont prêts à mettre l’épaule à la roue, assure Me Ménard. Les membres du C.A. seront porteurs des dossiers. Je vais être superviseur de tout ça tout en ayant mes propres dossiers. On va s’assurer que tout le monde a ses propres dossiers et qu’on se rapporte à chaque séance du C.A.. On a aussi élargi un peu notre exécutif. On est cinq plutôt que quatre maintenant, donc on est plus nombreux autour de la table pour prendre des décisions. »

Rapport annuel positif

L’année financière allant du 1er mars 2018 au 28 février 2019 a été très positive, souligne la directrice générale de la CCHY, Claude Surprenant. « On a réalisé plus de choses [...], mais surtout, ce qu’on remarque, c’est la collaboration avec les organismes en entrepreneuriat qui a été plus importante. »

La CCHY a en effet collaboré avec Génération Avenir, Granby Industriel et Commerce Tourisme Granby et région, ainsi qu’avec les chambres de commerce Au cœur de la Montérégie et Brome-Missisquoi.

Les activités ont été profitables. Avec 1877 participations aux 32 activités, la CCHY a fait des profits de 35 000 $, dont 18 000 $ proviennent du Gala des prix Distinctions 2018. Trois de ces activités étaient par ailleurs carboneutres et ont permis la plantation de 64 arbres en collaboration avec LCL Environnement.

De plus, l’année a été marquée par le changement de l’image de marque de la CCHY. Les mots « et région » dans son nom ont été abandonnés et un nouveau logo a été adopté en mars 2018.

L’année en cours a débuté sur une autre bonne lancée, souligne Mme Surprenant. « Personnellement, à titre de directrice générale, je suis hyper motivée par le C.A., non seulement parce qu’on a de nouveaux visages, mais aussi une belle variété d’entreprises et de bagages. »

La chambre de commerce prépare d’ailleurs son 120e anniversaire. L’organisation a été fondée en 1900 sous le nom de « Board of trade ». « On va replonger dans notre passé économique pour faire ressortir l’implication de la chambre de commerce au sein de la MRC, ajoute la directrice générale. Ça va être intéressant de repasser à travers ça. »

Pour bien démarrer son nouveau mandat, le C.A. se réunira à l’occasion d’un lac-à-l’épaule le 11 juillet. Les administrateurs passeront une journée complète en compagnie d’un expert pour élaborer un plan d’action pour la prochaine année. Cet exercice n’a pas été fait depuis plusieurs années. Les dossiers prioritaires sont l’affichage, le transport en commun dans le parc industriel, le réaménagement du centre-ville et les travaux routiers.