La présidente de Solidarité rurale du Québec, Claire Bolduc et le ministre délégué aux Régions, Gaétan Lelièvre.

Du renouveau pour la ruralité

Devant des dizaines de participants rassemblés au Château Bromont, Solidarité rurale du Québec a dévoilé hier les grandes lignes de son projet de développement du monde rural pour les 20 prochaines années. L'événement de trois jours, qui se déroule dans le cadre de la 19e Conférence nationale de l'organisation, prendra fin aujourd'hui.
C'est sous le thème «Ensemble, façonnons une nouvelle phase de développement de la ruralité!» que l'avis qui servira de base à la réforme de la Politique nationale de ruralité a été déposé par Gaétan Lelièvre, ministre délégué aux Régions, il y a quelques jours. L'animation de l'événement est assurée par la journaliste Jocelyne Cazin. Les nombreux conférenciers qui ont défilé au cours de la première journée, notamment le chroniqueur de La Presse Vincent Marissal et le professeur Camil Bouchard, ont littéralement «mis le feu aux poudres» en interagissant avec la foule avec comme toile de fond la question «De quoi le Québec a-t-il besoin?
Les autres orateurs ont poursuivi sur la lancée hier. "Christian Bourque a mis la table ce matin (hier) en livrant un discours bien senti. Il a brassé les bambous en démontrant que globalement, les Québécois sont victimes de leurs contradictions et leur méfiance au sujet des projets qui leur sont proposés et du changement en général. Il a mis le doigt sur une corde sensible qui a fait réagir fortement son auditoire. Puis, Paul Prévost a parlé de l'importance du développement local. Son discours s'articulait autour du fait que les citoyens doivent arrêter de chialer pour prendre leur avenir en main. Bref, ça a été très intéressant et surtout enrichissant", fait valoir Claire Bolduc, présidente de Solidarité rurale du Québec.
Tous les détails dans notre édition de vendredi