L'ambiance était joyeuse lors de Granby en fête samedi au parc Daniel-Johnson.

Du plaisir pour toute la famille

Cultures du monde, jeux pour petits et grands et beau temps: la nouvelle formule du rendez-vous estival Granby en fête a été bien appréciée des jeunes familles, nombreuses à s’être déplacés pour profiter des activités organisées samedi.

Bien que les gens de Vie culturelle et communautaire de Granby semblaient attendre davantage de visiteurs, le parc Daniel-Johnson était néanmoins rempli de centaines de visages souriants. 

Organisateurs de l’événement, les gens de Vie culturelle et communautaire (VCC) de Granby ont redoublé d’ingéniosité afin de rendre la fête pertinente pour tous les âges. 

Les plus petits pouvaient notamment se faire maquiller et dépenser leur énergie dans plusieurs jeux.

Les plus vieux n’étaient toutefois pas en reste, puisqu’il était possible de s’initier à la pêche à la mouche, ou encore d’en apprendre davantage sur les services de police et des travaux publics de Granby, qui avaient envoyé des représentants et des véhicules sur place. 

« C’est le but de Granby en fête, faire découvrir ce qu’on a dans la municipalité », a fait valoir Jean-Olivier Grégoire Fillion, coordonnateur à la vie communautaire chez VCC.

Volet international

Les cultures d’ailleurs étaient également à l’honneur puisqu’une tente traditionnelle berbère se dressait au parc Daniel-Johnson et que de la musique latine a été proposée en début de soirée.

Le Centre culturel marocain de Montréal a contacté les organisateurs afin de faire partie de la programmation. 

Aziz Daouni a donc accueilli  les visiteurs dans la tente traditionnelle avec sa bonne humeur et ses connaissances sur sa culture d’origine, qu’il n’a pas hésité à partager. Sous la tente, des trésors d’artisanat marocain, des instruments de musique et, bien sûr, l’incontournable thé servi dans le respect des traditions.

À quelques pas de là, c’est plutôt de la musique arabe, puis mexicaine, qui s’est fait entendre, avec notamment la prestation de la chanteuse Ivonne Fuentes. Sa voix chaude et puissante a su ravir les quelques centaines de spectateurs qui s’étaient massés devant la scène.

La programmation a enchaîné avec les prestations des formations participantes au concours « Le meilleur band en ville ». 

« Les musiciens de Tuxes & Yorkers étaient vraiment contents de voir qu’ils pouvaient rejoindre un public différent. Ils ont vraiment bien animé la foule, ça l’a fait rocker, même les petits de 6-7 ans », a témoigné Jean-Olivier Grégoire Fillion.

Tuxes & Yorkers s’est d’ailleurs imposé aux dépens de la formation Lunatikos, remportant notamment un contrat de 30 minutes sur scène durant l’événement Famili-Neige 2019. 

Granby en fête s’est poursuivie sur la piste de danse silencieuse, qui était l’une des principales curiosités de la programmation.

« Il y avait autant de curieux que de participants. C’était un peu comme une parade, certains ont été game d’en faire partie et d’autres ont préféré regarder », a raconté Jean-Olivier Grégoire Fillion, qui estime qu’une centaine de danseurs sont venus se déhancher sur la piste durant la soirée. 

Bilan

La nouvelle formule de Granby en fête, auparavant lié aux activités du Festival international de la chanson de Granby, passe donc le test. Mais certains paramètres pourraient tout de même être modifiés pour la prochaine mouture. 

« On se questionne sur l’horaire, a avoué le coordonnateur à la vie communautaire. Peut-être qu’en commençant plus tôt, plus de gens seraient venus. C’est peut-être tard, 15h, pour commencer sa journée.»

Considérant le succès connu récemment par le symposium Couleurs urbaines, déplacé au parc Miner, Jean-Olivier Grégoire Fillion reconnaît que son organisme jongle avec l’idée de migrer vers un autre site l’an prochain. « C’est que les gens comparent les événements entre eux au parc Daniel-Johnson. C’est sûr qu’on n’a pas le même budget que la Fête nationale. L’ambiance est différente lorsque les gens sont plus concentrés. »

« On aurait pu accueillir plus de personnes, mais on a organisé des activités plus attentionnées. On a eu du temps de qualité avec les gens. » 

Le parc Daniel-Johnson étant un espace vaste et ouvert, le nombre total des visiteurs n’est pas comptabilisé par les organisateurs de Granby en fête.

Les cultures d’ailleurs étaient à l’honneur lors de Granby en fête. Le Centre culturel marocain de Montréal a érigé une tente berbère pour l'occasion.