L'organisateur Gilbert Touchette

Du hockey pour la cause

L'aréna Guy-Nadeau sera l'arène d'une partie de hockey hors de l'ordinaire, les 14 et 15 avril prochain. Celle-ci s'échelonnera en effet non pas sur trois périodes, mais sur vingt-quatre heures complètes de jeu, le tout pour une bonne cause.
L'organisateur Gilbert Touchette qui, à titre d'agent de développement pour la Société canadienne du cancer, a mis sur pied plusieurs activités de nature caritative, importe ainsi à Saint-Césaire un événement qui a lieu depuis déjà sept ans à Acton Vale. Celui-ci a été mis sur pied par son ami Éric Ducharme, «un passionné de hockey qui a voulu joindre sa passion du hockey a une cause.» « On sait où on s'en va, on sait comment faire, alors c'est déjà rodé ! » lance-t-il.
Les recettes de ce marathon du hockey serviront à financer l'inscription de l'équipe de six cyclistes dont fait partie Gilbert Touchette au Défi 48 heures vélo organisé par la Fondation Make-a-wish (Fais-un-voeu). Ce grand rendez-vous du vélo rassemble des milliers de cyclistes réunis en des centaines d'équipes pédalant à relais sur le circuit Gilles-Villeneuve, le temps d'un week-end, afin d'amasser des fonds pour les enfants malades et réaliser certains de leurs rêves.
L'équipe baptisée les Vélociraptors espère amasser 3600 $ au terme de l'événement. Des représentants de la Fondation Fais-un-voeu seront d'ailleurs sur place pour l'ouverture de la partie, prévue entre 19 h et 20 h le vendredi 14 avril.
Passionnés recherchés
Leur autre objectif est de recruter 56 joueurs, hommes ou femmes, âgés de 18 ans et plus, pour faire de l'activité un succès. Mercredi, il manquait 21 noms à la liste pour assurer la tenue de la partie. « On cherche des vrais passionnés de hockey, mais pas nécessairement des Wayne Gretzky », explique M. Touchette. 
On espère ainsi former deux équipes de 25 joueurs et de trois gardiens de but, de manière à toujours avoir deux lignes complètes de joueurs sur le banc. « On veut des vrais mordus du hockey, car ce sera un seul match, mais en continu. Alors au bout du 24 heures, ça se peut que le pointage soit de 93 à 82 », illustre l'organisateur.
Ceux qui seraient effrayés par la perspective de passer une journée complète dans leurs patins peuvent être rassurés. « Le défi du 24 heures n'est pas d'être sur la glace pendant 24 heures, mais de se rendre disponible pendant cette période », précise M. Touchette.
« Les joueurs peuvent venir et repartir. La seule condition, c'est qu'on embarque et on sort de la patinoire seulement quand c'est le temps de refaire la glace. À Acton Vale, on en a seulement trois qui jouent le 24 heures au complet, d'un bout à l'autre ! » ajoute M. Touchette.
L'inscription se fait au coût de 250 $ par joueur. En contrepartie, ce dernier recevra un uniforme personnalisé aux couleurs de l'événement, qui peut aussi être commandité par des entreprises de la région. 
Une tradition en devenir
S'il n'en tient qu'à Gilbert Touchette et à ses acolytes, le 24 heures hockey de Saint-Césaire prévu en avril sera la première mouture d'une tradition en devenir. « Notre but, ce serait de le refaire d'année en année pour en faire profiter plusieurs organismes locaux », souligne-t-il.
C'est déjà le cas du 24 heures hockey d'Acton Vale, dont les profits sont remis à un nouvel organisme chaque année. En 2017, le club de patinage artistique local sera le bénéficiaire des recettes du match.
Malgré sa vision à long terme de l'événement, M. Touchette ne s'en fait pas avec l'avenir incertain de l'aréna Guy-Nadeau, dont la fin de vie utile est prévue d'ici quelques années à peine.
« Moi, ce que je gère, c'est le 24 h de hockey. Je sais qu'on en aura un cette année et l'an prochain. Pour la suite, on verra si l'aréna peut nous recevoir. »
Les intéressés ont jusqu'au lundi 20 février pour s'inscrire. Il est possible de communiquer avec Gilbert Touchette par courriel à tockgil@hotmail.com. Une page Facebook (24 h, un match une cause) a aussi été créée pour informer les participants de tous les détails.