La Voix de l’Est
Meagan Patch a choisi la rotation de pâturage pour élever ses bœufs nourris à 100 % à l’herbe. Cette méthode, doublée des bottes de foin laissées aux champs, permet d’avoir un élevage plus écoresponsable.
Meagan Patch a choisi la rotation de pâturage pour élever ses bœufs nourris à 100 % à l’herbe. Cette méthode, doublée des bottes de foin laissées aux champs, permet d’avoir un élevage plus écoresponsable.

Du bœuf plus vert

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est
Meagan Patch n’a pas réinventé la roue. Comme les quelques autres producteurs de bœufs nourris à l’herbe du Québec, la propriétaire de la ferme Patch s’inspire du mouvement des troupeaux de bisons pour son cheptel de bœufs et de veaux. Avec la rotation de pâturage et les balles de foins laissées aux champs en hiver, elle produit une viande plus maigre et plus saine tout en favorisant la captation du carbone dans le sol.