Le Zoo de Granby travaille sur un projet-pilote de dortoir chauffant pour les chauves-souris, alimenté par un système à l’énergie solaire, affirme le coordonnateur de la recherche, Louis Lazure.

Dortoir chauffant pour chauve-souris

GRANBY — Le Zoo de Granby souhaite donner un coup de pouce de plus à la conservation des chauves-souris au Québec. Il travaille sur un projet-pilote qui permettra la mise en opération, à la Ferme Héritage Miner, d’un dortoir chauffé par un système à l’énergie solaire.

«Il y a déjà quelques dortoirs chauffants au Québec. Mais l’innovation, c’est de le rendre autonome avec l’énergie solaire pour qu’il ne soit pas obligé d’être installé à côté d’une maison», a fait valoir le coordonnateur de la recherche au Zoo, Louis Lazure.

Les chauves-souris ont bien besoin d’aide, car leur population a été décimée par le syndrome du museau blanc. «Comme la maladie a déjà frappé, et dans la mesure où il n’y a pas de remède, le mieux qu’on puisse faire, c’est de protéger celles qui restent, car les chauves-souris sont une espèce à croissance lente», souligne M. Lazure, aussi membre de l’équipe de rétablissement des chauves-souris au Québec.

Selon les inventaires réalisés en 2015-2016 dans les boisés Miner par l’équipe du Zoo, la grande chauve-souris brune y a été observée. Elle pourrait ainsi apprécier les nouveaux dortoirs. Mais de rares indices de la présence de la petite chauve-souris brune ainsi que de la chauve-souris nordique, deux espèces menacées d’extinction au Canada, ont aussi été relevés.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est bien à une utilisation estivale que le dortoir chauffant est destiné. L’hiver, les chauves-souris migrent ou hibernent. Mais, l’été, les colonies de maternité, qui accueillent des femelles gestantes et des petits, sont particulièrement à la recherche de température chaude — de 30 à 40 degrés Celsius — et stable, note Louis Lazure.

Partenaires

Le dortoir novateur a déjà été mis en place l’automne dernier à la Ferme Héritage Miner, non loin de trois autres dortoirs plus traditionnels. Le système d’alimentation à l’énergie solaire, actuellement en développement par l’équipe du Zoo, devrait être mis en fonction ce printemps, avance le coordonnateur de la recherche.

Louis Lazure et ses collègues du jardin zoologique ont obtenu une subvention de 2000 $ de l’Aquarium and Zoo Facilities Association dans le cadre de ce projet-pilote. Ils peuvent aussi compter sur l’expertise de membres de l’Association québécoise des producteurs d’énergie renouvelable.

Comme les dortoirs seraient rarement utilisés la première année suivant leur installation, un suivi serré des températures sera réalisé, avec des censeurs thermiques, après la mise en fonction du modèle chauffant. «Si tout est beau, on va le laisser aller. Idéalement, il va un jour être habité», dit Louis Lazure.

Selon le coordonnateur de la recherche au Zoo, le fait d’avoir différents dortoirs à proximité (quatre près de la Ferme et trois dans la friche) permettra de comparer si un modèle est plus utilisé que les autres.

Le Zoo de Granby, par l’entremise de Louis Lazure, prévoit notamment installer des dortoirs à chauve-souris au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin, ainsi qu’au lac Champlain, où des inventaires ont aussi été réalisés. Certains riverains des Boisés Miner ont aussi reçu un dortoir, afin de rendre leur terrain plus accueillant à l’espèce.

Soirées conférences

Les chauves-souris seront par ailleurs l’une des espèces au coeur d’une nouvelle série de soirées conférences que le Zoo souhaite mettre en place. Gratuite et ouverte à tous, la première rencontre, prévue ce mardi à 19h à l’auditorium du Zoo, portera sur la faune ailée. Il y sera aussi notamment question d’oiseaux et d’insectes pollinisateurs, relève Louis Lazure, qui sera l’un des conférenciers.

«On va parler de biologie des espèces, de leur rôle dans la nature, des menaces qui pèsent sur elles et des mesures de protection qui peuvent être mises en place. Ça se veut accessible à tous», dit-il.

Selon lui, d’autres conférences de même type pourraient être organisées, si la réponse du public est bonne. Il est recommandé de réserver sa place. Des informations sont disponibles sur la page Facebook du Zoo.