Vito Racanelli et Mélanie Brodeur organisent une danse pour les jeunes de 10 à 13 ans avec leDJ Phoenix Lord (à droite) aux platines.

DJ Phoenix Lord fera danser les jeunes comme dans le bon vieux temps

Les jeunes de 10 à 13 ans sont conviés à une danse, vendredi prochain, à Saint-Paul-d’Abbotsford, organisée par des parents nostalgiques.

« Dans notre temps, on avait ça, des danses ! On a des enfants qui sont pas mal trop axés vers la communication avec des émojis, avec la tablette. On veut qu’ils aient un contact humain, qu’ils soient capables d’aller danser et de se parler », évoque Mélanie Brodeur, qui organise l’activité avec Vito Racanelli.

Mme Brodeur a une famille reconstituée de sept enfants avec son conjoint Steve Beauregard, tandis que M. Racanelli a deux enfants. Les deux parents entraînent des équipes de soccer locales et ont eu l’idée l’été dernier d’organiser une danse comme « dans leur temps » pour permettre aux jeunes de se reconnecter en dehors du monde virtuel.

« Jean [Provencher, coordonnateur des loisirs, des arts et de la culture à Saint-Paul] avait organisé pour une première année un party de fin d’année pour le soccer, raconte M. Racanelli. Ça m’a rappelé la danse qu’on avait tous les vendredis. »

« Pendant le party, les jeunes se sont mis à danser, enchaîne Mme Brodeur. Ils avaient du fun. On a revécu nos souvenirs. On s’est revus jeunes. On aimait ça. Ça nous donnait la chance de fraterniser et d’échanger. »

L’idée a fait son chemin. De fil en aiguille, leDJ Phœnix Lord a été invité à la fête, car Mme Brodeur connaît l’agent d’artistes Sylvain Lachapelle.

Le phénix

Phoenix Lord connaît une carrière internationale florissante. D’abord musicien, il a plus tard commencé à produire de la musique. Pour promouvoir celle-ci, il est devenu DJ, raconte-t-il.

Il utilise le mythe du phénix qui renait de ses cendres à travers sa musique. « C’est sa philosophie, souligne M. Lachapelle. Tout son univers est basé là-dessus. Pour les jeunes, c’est comme s’il venait raconter une histoire durant son heure et demie de spectacle. »

Des ailes qui prennent feu seront par ailleurs projetées sur écran géant.

Le travail de DJ Phoenix Lord s’est notamment fait connaître grâce à une émission de radio qu’il produit et qui est diffusée sur les ondes de huit stations dans cinq pays. Il a également fait une chanson avec Robin S (Show me love).

« Ma mission est de leur montrer qu’on peut croire en nous et qu’on peut tout réussir dans la vie. Je veux présenter ma passion pour qu’eux aussi découvrent la leur. On est des êtres qui avons besoin de créer et, pour moi, c’est par la musique que je le fais. »

Pour le jeune homme, qui habite la région, il s’agira d’un de ses rares spectacles devant un aussi jeune public. « C’est sûr que ça va être différent que si j’étais dans un club ou à la radio. Ça va être un peu plus commercial, mais ça va rester dans mon style : house, théâtral, un peu moyen-orient. Mais c’est sûr que je veux faire plaisir aux jeunes, c’est ça le but. »

Danser enlacés

Les enfants seront aussi initiés au traditionnel slow. S’ils le désirent, ils pourront danser au moins une fois sur de la musique douce avec un garçon ou une fille, sans discrimination.

Une cantine sur place permettra aux jeunes de se gâter à bas prix avec des croustilles, du chocolat, du maïs éclaté et du jus.

Les seuls adultes présents sur place seront les parents bénévoles et DJ Phœnix Lord. Les parents des participants pourront venir chercher leur enfant à partir de 21h. Tout se passera à l’intérieur de la salle des loisirs.

L’entrée est de 2 $ pour payer les quelques frais.