«L'offre de la Ville équivaut seulement à ce que nous avons investi jusqu'à maintenant dans le projet. Nous ne pouvions pas accepter une telle offre», affirme le président de Ski Bromont Immobilier, Charles Désourdy.

Développement Val des Irlandais: Ski Bromont ira de l'avant

Le promoteur du développement résidentiel Val des Irlandais, Ski Bromont Immobilier, a finalement refusé l'offre d'achat effectuée par la Ville le 30 avril dernier.
Dans un communiqué diffusé samedi, Bromont indique avoir reçu plus tôt cette semaine une lettre du promoteur dans laquelle celui-ci explique que l'offre d'achat «ne répond pas à l'évaluation et aux objectifs financiers et corporatifs de l'entreprise». Dans cette lettre, Ski Bromont Immobilier fait aussi part de son intention de poursuivre ses démarches pour développer la 8e phase de son projet domiciliaire.
Le promoteur n'a pas fait de contre-offre, a indiqué la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, qui ne peut qu'accuser réception de la décision de celui-ci. «Le message était très clair dans la communication: ce que Ski Bromont dit, c'est qu'il refuse notre offre et qu'il souhaite aller de l'avant dans son projet, tel que le permet la réglementation municipale», a-t-elle indiqué.
Ski Bromont Immobilier avait jusqu'au 15 mai pour répondre à l'offre d'achat de la Ville, qui proposait d'acquérir le site où doit se déployer le développement domiciliaire au montant de l'évaluation municipale, soit environ 687 000$. Le propriétaire, Charles Désourdy, estime pour sa part la valeur des terrains à 11 millions de dollars.
«L'offre de la Ville équivaut seulement à ce que nous avons investi jusqu'à maintenant dans le projet. Nous ne pouvions pas accepter une telle offre», a-t-il affirmé en entrevue hier. Il s'est dit toujours ouvert à vendre les terrains, sans toutefois avancer le montant qui permettrait de conclure une telle entente.
Tous les détails dans notre édition de mardi