« Nous avons élaboré un programme de démarchage, avec par exemple des missions en Italie, où l'on sait qu'il y a des entreprises dans nos créneaux qui veulent prendre de l'expansion en Amérique », souligne notamment Jacques Des Ormeaux, directeur général de la SODEB.

Deuxième mouture du plan stratégique de la SODEB

Parallèlement à l'annonce de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, la Société de développement économique de Bromont (SODEB) a dévoilé le contenu de son deuxième plan stratégique de développement, qui s'échelonne de 2012 à 2016. Pas moins de 26 actions, orientées autour de cinq grands axes stratégiques, ont été élaborées dans ce plan, qui est déjà en branle depuis un moment.
La SODEB veut donc développer la notoriété du Parc scientifique tant au niveau provincial qu'international, notamment par le biais d'outils promotionnels, préparer les terrains et les infrastructures du parc industriel pour l'arrivée d'éventuelles nouvelles entreprises, attirer de nouveaux centres de recherche dans les créneaux ciblés, par exemple grâce à des partenariats avec des institutions d'enseignement, développer les services d'incubation dans la parc scientifique et développer les services d'accueil à l'intention de la nouvelle main-d'oeuvre.
D'ailleurs, la désignation officielle du secteur industriel en Parc scientifique Bromont, plutôt que l'ancienne appellation Technoparc, fait partie des premières réalisations de ce deuxième plan. «Une des premières choses qui a été faite, c'est de se faire reconnaître comme parc scientifique, indique le directeur général de la SODEB et de la Ville de Bromont, Jacques Des Ormeaux. Vous savez, nous n'avons pas 45 créneaux ici dans le parc industriel, il y en a deux, soit la microélectronique et la fabrication de pointe.»
Plusieurs projets s'intègrent donc dans la deuxième génération du plan stratégique, notamment une entente importante avec Hydro-Québec, qui investira 60 M$ pour renforcer le réseau électrique qui dessert le parc et en assurer la stabilité pour les entreprises. Un projet pour produire à Bromont un gaz dont les entreprises du secteur ont besoin plutôt que de le faire livrer d'ailleurs est également en développement.
Tous les détails dans notre édition de vendredi