La petite rue Dutilly sera éventuellement fermée à la circulation alors que deux promoteurs s’en sont portés acquéreurs.

Deux promoteurs achètent la rue Dutilly

Un important projet commercial est en préparation dans le secteur des rues Principale et Saint-Jude Nord à Granby, a appris La Voix de l’Est. Deux promoteurs immobiliers ont entrepris d’acheter l’ensemble des propriétés de la rue Dutilly, y compris la rue elle-même.

La Ville de Granby a récemment accepté deux offres d’achat d’autant de promoteurs qui souhaitent chacun faire l’acquisition d’un bout de la petite artère. Le Groupe alimentaire PMA Granby, dont les administrateurs sont propriétaires de l’épicerie Pasquier à Saint-Jean-sur-Richelieu, est un des acquéreurs, tandis que les Investissements Philotimo, propriétaire de la bannière Rubino, est l’autre. 

Au total, la Ville empochera quelque 365 000 $ dans le cadre de cette transaction. Le prix d’achat a été fixé à 5 $ le pied carré. Cette vente aura ainsi pour effet de fermer à la circulation la rue Dutilly. 

Les offres d’achat, dont La Voix de l’Est a obtenu copie, stipulent que les acquéreurs s’engagent à amorcer la construction d’un développement commercial dans un délai de 24 mois à compter de la signature de l’acte de vente.

La poignée de résidences qui ont pignon sur la rue Dutilly, de même que le commerce Camions Rainville, dans le paysage depuis une quarantaine d’années, ont aussi fait l’objet de transactions.

Camions Rainville fermera ses portes à la fin du mois de février. Le commerce a été vendu pour faire place à un projet commercial.

Fermeture en février

« On a tout vendu », a laissé tomber mercredi le copropriétaire de Camions Rainville, Yves Proulx. Ce dernier affirme qu’il « n’avait pas vraiment le choix ». Les modifications au zonage effectuées par la Ville de Granby afin de favoriser l’implantation de nouveaux commerces dans ce secteur lui laissaient peu de latitude, estime-t-il. « On était incapables de faire quoi que ce soit sur nos terrains », déplore M. Proulx. 

Ce dernier fermera ainsi les portes de son commerce spécialisé dans la vente et la réparation de camions à la fin février. Selon le copropriétaire, la prise de possession par les nouveaux propriétaires est prévue pour le début avril. Il dit ignorer la teneur de leurs projets.

Cela n’affecte cependant en rien les opérations de la succursale cowansvilloise de l’entreprise, précise Yves Proulx. 

Celui-ci dit, malgré tout, voir les choses avec philosophie. « On est rendus là. On tourne la page et on passe à autre chose », laisse-t-il tomber. L’entreprise comptait jusqu’à 35 employés, mais les rumeurs de transactions dans la rue au cours des derniers mois et les démarches liées à la révision du zonage ont incité plusieurs d’entre eux à chercher un emploi ailleurs, si bien qu’il n’en reste qu’une dizaine à l’heure actuelle, selon M. Proulx. 

Projet sérieux

Difficile toutefois d’avoir une idée précise du projet commercial qui se prépare dans ce secteur. L’épicerie Pasquier, en activité à Saint-Jean-sur-Richelieu, pourrait-elle ouvrir une succursale à Granby ? L’idée semble être dans l’air.

Un « projet sérieux » est sur la table, a affirmé Robert Paquette, copropriétaire et un des administrateurs du Groupe alimentaire PMA. Il est cependant trop tôt, selon lui, pour en dévoiler les détails puisque certains éléments restent à développer.

Le Groupe alimentaire PMA a, semble-t-il, fait l’acquisition des propriétés et de la portion de la rue Dutilly située tout juste après le commerce Camions Rainville, jusqu’à la rue Saint-Jude Nord. Pas moins de 11 lots ont ainsi dû être « attachés », glisse M. Paquette. 

Celui-ci travaillerait en collaboration avec les promoteurs d’Investissements Philotimo, qui, eux, ont fait l’acquisition de Camions Rainville et de l’autre segment de rue. Mais encore là, peu d’informations filtrent sur ce qui pourrait se préparer dans ce secteur de la rue Principale, où le magasin de chaussures Rubino est déjà présent. Il semble que les deux promoteurs développeraient chacun leur portion de terrain, mais partageraient un souci commun d’harmoniser l’architecture de ce projet commercial. 

Il a été impossible de joindre le maire de Granby, Pascal Bonin, pour obtenir des commentaires sur ce projet.