Le Cégep de Granby offrira dorénavant les formations Coordination d’événements et Commerce international.

Deux nouveaux programmes au Cégep de Granby

Dès l’automne prochain, le Cégep de Granby offrira deux nouveaux programmes destinés aux adultes, soit Coordination d’événements et Commerce international, deux domaines où la demande de main-d’œuvre est forte dans la région.

« Nous, les Québécois, on aime ça fêter ! Et depuis 10-15 ans, il y a vraiment plus d’événements en tous genres. Ça bouge beaucoup et ça a pris beaucoup d’expansion », souligne Mélanie Armstrong, attachée d’administration à la direction des études au Cégep de Granby.

En effet, il semble que chaque semaine se déroule au moins un événement sportif, culturel, caritatif, gourmand, corporatif, de type salon ou foires, etc.

« De plus en plus, les gens s’intéressent à des choses plus nichées. Et ensuite, ils créent un événement », note Mme Armstrong.

Selon elle, on mise aussi de plus en plus sur « l’expérientiel » ou le facteur « wow », comme dans le cas du parcours nocturne illuminé Foresta Lumina, à Coaticook.

Pour s’adapter à cette réalité, le programme Coordination d’événements offrira d’abord une vue d’ensemble des différents types d’événements et de clientèles, pour ensuite s’attaquer à tous les aspects à gérer en tant qu’organisateur, tel que les ressources humaines, le budget, la sécurité, la communication et la promotion.

« Il y a de la demande pour ce genre de main-d’œuvre là ! Ça n’existait pas, cette spécialité, dans la région », mentionne Mélanie Armstrong.

Offre actualisée
Le second programme qui s’ajoute à l’offre du cégep, Commerce international, est en fait une version mise à jour et bonifiée d’un programme qui se donnait déjà.

Des volets consacrés aux notions environnementales et à l’innovation ont par exemple été ajoutés pour répondre aux besoins actuels des entreprises.

Mais selon Dominic McInnis, conseiller en développement international et président directeur général chez McInnis Import-export inc., le plus grand atout de cette refonte est l’intégration de l’alternance travail-étude.

Il explique que ce modèle est très apprécié des entreprises, qui savent que les étudiants ayant suivi un tel programme auront déjà de l’expérience et seront à l’aise au travail.

Par ailleurs, M. McInnis estime que le Cégep de Granby est particulièrement avantagé par cet aspect du programme. « Je travaille avec trois ou quatre cégeps, et Granby, présentement, c’est vraiment eux qui sont le plus avancés en alternance travail-étude ! »

Il indique en outre que la région a fait ses preuves en matière de commerce international, avec par exemple l’expertise en douanes de Léveillé et fils, notamment.

« J’ai la chance de travailler dans le domaine, et il y a beaucoup de demande présentement », ajoute M. McInnis, en évoquant les pressions pour diversifier les exportations et les opportunités offertes par les accords de libre-échange.