Le maire de Granby, Pascal Bonin, participera à deux missions économiques sur le thème des villes intelligentes cet automne, en Europe.

Deux missions en Europe pour Pascal Bonin

Le maire de Granby s’envolera vers l’Europe non pas une, mais bien deux fois cet automne pour participer à des missions économiques sur le thème des villes intelligentes.

Après la Norvège, où il se rendra à la fin du mois dans le cadre d’une mission innovation du gouvernement du Québec, Pascal Bonin participera en novembre au premier Sommet international de l’innovation des villes médianes et au salon Smart City Expo World Congress. Il se rendra à cette occasion à Paris et à Nevers, en France, ainsi qu’à Barcelone, en Espagne.

Le maire Bonin prendra alors part à une mission économique organisée par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec, en collaboration avec la Délégation générale du Québec à Paris et le Bureau du Québec à Barcelone.

Il passera par la suite quelques jours à Copenhague, au Danemark, en compagnie du directeur du bureau de projets, Daniel Surprenant, et du coordonnateur à l’informatique à la Ville de Granby, André Côté.

Le trio doit entre autres se rendre au DOLL Living Lab, qui se définit comme le laboratoire à ciel ouvert d’une ville connectée en matière d’éclairage public, mais également d’autres aspects technologiques qui vont du stationnement à la collecte des déchets.

Les élus ont récemment autorisé une dépense de 7380 $ pour le maire, dans le cadre de ce séjour.

Inspiration
« On commence à parler à l’interne du projet centre-ville. On parle de technologies, de stationnement, de circulation. On est vraiment dans le croustillant. Je fais ce voyage-là pour m’assurer d’avoir les meilleures initiatives, les meilleures technologies possible sur la planète. Et c’est là-bas que ça se passe. (...) Les gens s’attendent à ce qu’on fasse quelque chose d’extraordinaire pour le centre-ville. Je prends les moyens », affirme le maire Bonin.

Celui-ci dit ne pas vouloir faire simplement « un copier-coller » d’un projet de revitalisation d’un centre-ville réalisé ailleurs. « Je pense que ça va nous amener, comme organisation, à oser faire les choses différemment, comme c’est précisé dans notre vision stratégique », ajoute Pascal Bonin.

Le maire est également convaincu que les retombées de cette mission profiteront aux autres projets de la Ville, en cours et à venir. « L’expertise et l’expérience qu’il y a là-bas vont servir à plein d’autres choses », confirme-t-il.

Dans le cadre des deux missions européennes, le maire sera par ailleurs invité à partager les initiatives mises de l’avant à Granby au cours des dernières années pour rendre la ville plus « intelligente ».

« Je vais présenter des projets d’ici, comme les permis en ligne, la façon dont les consultations citoyennes ont été faites pour le centre-ville, le Zoo virtuel, les cartes en temps réel pour le déneigement, le lavage de rues, les autobus, etc.. On a beaucoup de projets à présenter. C’est tout un honneur d’être là », avait affirmé Pascal Bonin le mois dernier, lors de l’annonce de sa participation à la Nordic Edge Expo, en Norvège.