Sylvain Laplante, directeur du Service incendies de Saint-Valérien-de-Milton

Deux incendies suspects simultanés à Saint-Valérien-de-Milton

Deux incendies suspects ont fait rage simultanément, vendredi soir à Saint-Valérien-de-Milton. Les pompiers ont reçu les appels à cinq minutes d’intervalle, le premier concernant une ancienne porcherie et le deuxième, une maison abandonnée.

La porcherie désaffectée de deux étages, située sur le chemin Saint-Dominique, près du rang Petit 10, était totalement embrasée à l’arrivée des sapeurs, à 19 h 18. Au même moment, un citoyen a appelé pour un possible incendie au 953, rang de l’Égypte, confirmé peu de temps après.

Sur les lieux de la porcherie, « les pompiers ont protégé le réservoir de propane de 1000 litres [attenant au bâtiment de ferme]. Ensuite, on a procédé à la protection des autres immeubles », a indiqué en entrevue le directeur du Service incendies de Saint-Valérien-de-Milton, Sylvain Laplante. « Il y avait deux camions de 53 pieds à côté du bâtiment agricole. On les a déplacés pour les sauver. »

Les pompiers de Saint-Valérien, épaulés par des équipes de Saint-Dominique, Saint-Pie, Upton, Saint-Hyacinthe, Sainte-Hélène-de-Bagot, Roxton Falls et Roxton Pond, ont eu deux embrasements généralisés à gérer. « Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu deux événements simultanés, souligne M. Laplante. Ça fait beaucoup de monde aujourd’hui ! »

À 21 h 30, il n’y avait plus aucun risque de propagation aux bâtiments voisins ou aux champs agricoles. 

Dans les deux cas, les bâtiments touchés n’étaient pas reliés au réseau électrique, précise le sergent Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec.

« Vous comprendrez qu’on parle d’une main criminelle possiblement dans les deux cas, affirme M. Laplante. On a des traces d’effractions au bâtiment de ferme. » Il était trop tôt, vendredi soir, pour dire s’il y avait aussi des traces d’effraction du côté de la maison abandonnée.

La Sûreté du Québec a été appelée pour assurer la circulation, mais c’est aussi le service policier qui hérite de l’enquête puisqu’il s’agit d’une cause suspecte.

Deux unités de l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie se sont déplacées à Saint-Valérien pour aider les équipes. La porcherie étant abandonnée, aucun animal n’a été tué par les flammes.