Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Marie-Jasmine Fortier, propriétaire de Distribution Pro-Vert, explique le fonctionnement de l’appareil.
Marie-Jasmine Fortier, propriétaire de Distribution Pro-Vert, explique le fonctionnement de l’appareil.

Deux défibrillateurs de plus à Shefford

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Petit à petit, la municipalité de Shefford élargit sa portée en matière de défibrillateurs cardiaques. Deux appareils sont maintenant disponibles au Camping Lac des sources et au Camping de l’Estrie.

L’initiative est celle de l’Association des pompiers de Shefford, qui s’est chargée de déposer une demande d’aide auprès de l’entreprise TC Énergie. Cette dernière dessert d’est en ouest le territoire en gaz naturel et offre un programme favorisant le bien-être des collectivités. La subvention accordée s’élève à 5000 $.

En plus de renouveler son propre défibrillateur externe automatique (DEA), l’Association, en partenariat avec le Service des incendies de Shefford, a ainsi pu en faire don aux deux campings en activité dans la municipalité.

Fournis par Distribution Pro-Vert, une compagnie locale, ces défibrillateurs pour usage public valent entre 1500 $ et 2000 $, indique sa propriétaire, Marie-Jasmine Fortier. Selon elle, ce type d’appareil permet à tout le monde de faire les manoeuvres de réanimation.

«Un enfant de cinq ans peut l’opérer», dit-elle, en expliquant, démonstration à l’appui, que la machine dicte les gestes à poser, tout en analysant l’activité cardiaque de la victime. Assortie d’un massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours, son utilisation peut sauver des vies, rappelle-t-elle.

Pour le nouveau propriétaire du Camping de l’Estrie, Francis Tremblay-Leclerc, un tel don représente «un beau cadeau». «C’est un peu comme trouver 2000 $ par terre», dit-il, bien conscient que l’achat d’un tel dispositif n’est pas toujours dans les priorités d’une entreprise, malgré son caractère essentiel.

Même son de cloche chez les propriétaires du Camping Lac des sources. Daniel Papineau et Stéphanie Laramée semblaient ravis d’avoir en main un outil pour assurer la sécurité de leurs clients. Aux deux endroits, un cas d’arrêt cardiaque est déjà survenu, sans conséquence grave heureusement.

Pour la municipalité, ces ajouts viennent assurer une couverture plus stratégique de son territoire, déjà muni de trois défibrillateurs à la caserne, d’un à l’hôtel de ville, d’un chez Pro-Vert et d’un autre au Centre de thérapie L’Envolée. Idéalement, indique le chef des pompiers, Luc Couture, on devrait en retrouver dans les dépanneurs et tout autre endroit où les allées et venues sont nombreuses.