Gérard et Nicole Malo ont revêtu leurs plus beaux habits pour mettre un sourire au visage des Granbyens, vendredi matin.
Gérard et Nicole Malo ont revêtu leurs plus beaux habits pour mettre un sourire au visage des Granbyens, vendredi matin.

Deux clowns sèment la bonne humeur dans la rue Principale à Granby

Non, vous n’avez pas halluciné. Il y avait bien deux clowns masqués vêtus de rose qui se baladaient dans la rue Principale vendredi matin pour y propager la bonne humeur.

« Le but c’est de donner de la joie aux gens qui sont seuls, qui ne sortent pas de la maison, qui sont déprimés », explique Gérard Malo, qui était accompagné dans sa mission par sa conjointe Nicole Malo.

Ils ont commencé leur tournée en faisant une surprise à une amie dont c’était l’anniversaire. « La madame dont c’était la fête était tellement heureuse; elle a dit que c’était la plus belle fête de sa vie », assure-t-il.

La réaction de la fêtée les a inspirés à continuer à propager la bonne humeur sur la « grand’rue ».

Les gens ouvraient leurs fenêtres à leur passage pour profiter du spectacle, confie M. Malo.

« Naturellement, on n’entre nulle part, on reste dehors. On sonne, avec une lingette désinfectante, on va se mettre au moins à 5 mètres au bord du trottoir et on chante ''Le corona ne nous aura pas, il va partir avant de nous faire mourir !'' », relate Gérard Malo, qui souhaite rappeler aux gens de respecter les consignes.

« Si on se donne la peine de faire ça, c’est qu’on veut que les gens soient bien, pas qu’ils soient malades », précise-t-il.

Spectacle extérieur devant les résidences pour aînés

M. et Mme Malo aimeraient s’inspirer de ce qui s’est fait dans une résidence pour aînés de Montréal, en offrant un spectacle à l’extérieur d'un tel établissement et auquel les personnes âgées pourraient assister à partir de leur balcon, dans le respect des mesures de confinement.

« J’ai trouvé ça extraordinaire et je me suis dit qu’on pourrait faire ça ici aussi », explique le clown Malo.

Ils ont communiqué avec les résidences La Croisée de l’Est et le Pavillon Leduc, toutes deux à Granby, pour évaluer la possibilité d’une telle initiative.

« Ça va nous faire plaisir de rendre visite aux résidences qui veulent nous recevoir », affirme Gérard Malo, avant de conclure qu’« il faut montrer aux gens que la vie n’est pas plate et qu’il y a toujours des bonnes surprises qui les attendent ».