Le Service de police de Bromont a souligné l'implication de deux citoyens et du policier Vincent Roy, lundi, lors de sa première journée de reconnaissance. Dans l'ordre habituel: la conseillère municipale Marie-Ève Lagacé, le récipiendaire Nicolas Legault, le député Denis Paradis, le père du policier décédé en service, Jérémie Roy, la mairesse Pauline Quinlan, le récipiendaire Roger Quintin et le directeur du service de police, Jean Bourgeois.

Deux citoyens honorés par la police de Bromont

Des citoyens qui s'impliquent pour améliorer la sécurité au sein de leur municipalité ont été honorés lundi par le Service de police de Bromont. Des sourires et des larmes étaient au menu de cette première journée de reconnaissance où l'engagement de Roger Quintin et de Nicolas Legault a été souligné. Un hommage posthume a également été rendu au policier Vincent Roy, mort en service. À la suite de ce drame, l'établissement d'un corridor de sécurité sur la route a été adopté au Québec.
«Ce sont trois personnes qui ont grandement contribué à améliorer la sécurité», résume Jean Bourgeois, directeur du Service de police de Bromont, qui a remis une statuette en forme d'inukshuk aux récipiendaires.
Le président du comité de surveillance du quartier Shefford, Roger Quintin, n'a pu retenir ses larmes. «Merci! Ce n'est pas ce qui était dans le scénario!», a lancé celui qui a participé à l'organisation de l'événement sans se douter qu'il serait l'une des personnes à l'honneur.
Depuis 11 ans, M. Quintin s'implique activement au sein du comité de surveillance. «On met des efforts. Le comité est très présent et on y met du temps. Et c'est pour tous», a-t-il ajouté.
Directeur général du Centre national de cyclisme de Bromont, Nicolas Legault a été honoré pour ses efforts en vue d'améliorer la sécurité près du centre. Grâce à sa détermination, plusieurs améliorations, dont l'aménagement d'une piste cyclable, ont été apportées.
«Ces actions-là sont naturelles pour moi», a dit M. Legault, sourire aux lèvres, soulignant au passage l'écoute et l'action des membres du service de police.
Lors d'un sondage réalisé à l'occasion du 50e anniversaire de Bromont, 100% des répondants avaient affirmé qu'ils s'y sentaient en sécurité, a rappelé la mairesse Pauline Quinlan. «Oui parce qu'on a un service de police, mais surtout parce qu'on a des gens qui s'impliquent dans la sécurité», a-t-elle affirmé.
Hommage posthume à Vincent Roy
Happé par un camion alors qu'il venait d'intercepter un véhicule en bordure de la route 139 en décembre 2011, Vincent Roy est mort en devoir.
Le père et la conjointe du policier, Jérémie Roy et Marie Boucher, ont assisté lundi à la cérémonie. «Vincent était bien heureux de travailler pour vous», a souligné M. Roy, touché par cet honneur.
Au cours de la rencontre, les citoyens ont également pu s'informer sur une panoplie de sujets touchant la sécurité. Le service des incendies, le service de police et son activité Café avec un policer, le département des travaux publics et Échec au crime avaient tous des représentants sur place.