La collision frontale s’est produite à la sortie d’une courbe sur la route 137 à Granby. Les deux conducteurs ont été gravement blessés. Toutefois, les autorités ont indiqué qu’elles ne craignaient pas pour la vie du Granbyen de 23 ans et de la Maskoutaine de 48 ans.

Deux blessés graves dans une collision à Granby

La route 137 a été le théâtre d’une violente collision frontale, lundi matin, à Granby. Une conductrice et un conducteur ont subi de graves blessures, mais leur état de santé s’est stabilisé en cours de journée. Les conditions routières difficiles ou la conduite mal adaptée à celles-ci pourraient être à l’origine de la collision.

La voiture beige conduite par un Granbyen âgé de 23 ans est entrée en collision avec un véhicule utilitaire sport bleu à la hauteur du 494 de la route 137. Un des conducteurs a dévié de sa trajectoire et s’est retrouvé dans la voie inverse, ce qui a rendu la collision inévitable dans la courbe située près du 11e rang.

L’impact a été foudroyant. La conductrice du véhicule utilitaire sport, une Maskoutaine de 48 ans, s’est retrouvée coincée dans son véhicule. « On a fait la désincarcération pour une des victimes », explique Simon Boutin, directeur intérimaire du Service des incendies­ de Granby. 

Gravement blessés, le conducteur et la conductrice ont été traités par les paramédics. Transportés au Centre hospitalier de Granby, ils ont ensuite été transférés au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke. Leur état s’est stabilisé pendant la journée. Les autorités ont fait savoir que les victimes sont hors de danger. 

Enquête

Un enquêteur spécialisé en reconstitution d’accident du Service de police de Granby a été dépêché sur place. « Toutes les hypothèses sont étudiées », indique Caroline Garand, porte-parole du corps policier. La vitesse mal adaptée aux conditions routières qui prévalaient lors de l’impact­ est l’une des hypothèses. 

La route 137 a été fermée jusqu’à 13 h entre le 11e rang à Granby et le 1er rang à Sainte-Cécile-de-Milton.

Conditions routières difficiles

La chaussée était particulièrement enneigée sur la route 137, lundi matin, selon une citoyenne du secteur, Diane Paradis. « Habituellement elle est sur l’asphalte. Elle est très bien entretenue, affirme-t-elle. Quand il y a une petite neige le matin, c’est sûr que ça va faire bang quelque part. » Ce n’est pas la première fois que cette courbe est le théâtre d’un accident, rappelle-t-elle. 

La neige qui est tombée sur la région a compliqué les déplacements automobiles, lundi. La chaussée était partiellement enneigée ou enneigée dans plusieurs secteurs, notamment sur l’autoroute 10. La visibilité était aussi réduite. La situation était la même sur les routes 139, 137 et 112. 

Des sorties de route et d’autres collisions, sans gravité cette fois, ont été rapportées par les corps policiers de la région. C’est entre autres le cas à Bromont où les agents ont dénombré sept sorties de route, notamment dans le boulevard Pierre-Laporte, lundi après-midi. Du côté de Granby­, au moins cinq autres collisions ont été rapportées, dont une à l’inter­section de la rue Narcisse-Morissette et du 10e rang, et une autre à l’intersection­ des rues St-André et Court. 

Les policiers ont à nouveau invité les automobilistes à redoubler de prudence dans leurs déplacements. « On demande aux automobilistes de réduire leur vitesse et de l’adapter aux conditions routières. On leur demande également d’allumer leurs phares de leur véhicule pour être visible », indique le sergent Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Il rappelle qu’il est obligatoire de déneiger son véhicule, notamment pour s’assurer d’avoir une bonne visibilité et éviter ainsi d’être impliqué dans une sortie de route. L’omission de déneiger son véhicule peut également conduire à l’émission d’une contravention. 

« Toutes les hypothèses sont étudiées », indique Caroline Garand, porte-parole du Service de police de Granby.