Les garages situés au 603, rue Saint-Jacques seront démolis pour permettre la réalisation du projet de 98 logements sociaux prévu sur ce site.

Deux bâtiments seront démolis rue Saint-Jacques

Une autre étape sera franchie pour permettre la réalisation du projet de 98 logements sociaux, rue Saint-Jacques. La Ville de Granby a lancé un appel d’offres pour faire démolir les anciennes installations d’une compagnie de transport qui se trouvent sur le terrain où le projet doit se déployer.

Deux bâtiments sont visés par l’appel d’offres, a précisé le chef de division des actifs au service des travaux publics, Gaétan Belhumeur. Un garage loge au 603, rue Saint-Jacques et un autre gros bâtiment se trouve derrière celui-ci.

Les travaux de démolition devraient se dérouler entre les mois de mai et de septembre. La date reste à préciser, car elle est tributaire de la relocalisation de la Croix-Rouge, qui occupe un petit local à cette adresse.

Une fois la date arrêtée, l’entrepreneur aura 15 jours pour procéder aux travaux de démolition. Le contrat devrait être accordé lors d’une séance ordinaire du conseil en mai, relève le chef de division des actifs.

Un duplex se trouvait également sur le terrain, acquis en 2015 au coût d’un million de dollars par la Ville de Granby pour permettre la réalisation de ce projet, mais il a déjà été démoli l’an dernier.

Construction 2019
Selon la directrice générale de l’Office municipal d’habitation (OMH) de Granby, Sylvie Lafontaine, l’appel d’offres pour la construction du projet, qui comprend deux édifices, un de trois étages et un autre de quatre, pourrait être publié à l’automne 2018 ou au début de l’année 2019.

« Présentement, on est en train de faire préparer les plans et devis par l’architecte. Les ingénieurs ne sont pas encore au dossier. Il faut continuer ces travaux-là pour les faire approuver par la Société d’habitation du Québec. Donc, ça n’ira sûrement pas avant l’automne ou le début de l’année prochaine », affirme Mme Lafontaine.

Selon elle, la construction est prévue en 2019.

Les coûts totaux du projet seraient estimés à environ 11 millions. La majorité du financement est assumé par la SHQ. Outre l’achat du terrain, la Ville s’est aussi engagée le mois dernier à participer financièrement au projet. Les détails de la contribution restent toutefois à préciser. Les logements seront dédiés aux familles, aux personnes seules et aux personnes âgées.