Une vingtaine de voitures ont été endommagées par cinq individus qui ont improvisé un derby de démolition sur la propriété de l’entreprise Pièces d’autos LF, appartenant à Serge Tardif.

Des vandales improvisent un derby de démolition

Des vandales en quête de sensations fortes ont endommagé une vingtaine de voitures entreposées chez Pièces d’autos LF en les utilisant lors d’un derby de démolition improvisé sur le site de l’entreprise. Les dommages pourraient grimper à 50 000 $. Cinq suspects sont toujours recherchés par le Service de police de Granby.

« J’espère juste qu’on va mettre la main sur cette gang-là qui fait probablement des troubles ailleurs. Je trouve ça dommage », déplore Serge Tardif, propriétaire du commerce établi dans le 11e rang.

Des citoyens du secteur ont alerté les policiers, vers 2 h 20 dans la nuit de lundi à mardi, en entendant des grondements de moteurs de véhicules. Ce bruit qualifié d’excessif par les citoyens provenait du terrain où sont entreposés plus de 1000 véhicules accidentés à une heure où le commerce est pourtant fermé.

Cinq suspects ont réussi à faire démarrer plusieurs voitures et se sont promenés sur le site. Leur manège aurait duré deux heures. « Les jeunes ont fouillé et ils ont trouvé des véhicules avec des clés dedans et ils ont fait partir des autos. Ils avaient peut-être un power pack (bloc d’alimentation) avec eux pour les démarrer », avance M. Tardif. 

Une vingtaine de voitures

Les individus se sont servis des véhicules pour faire du grabuge sur la propriété. Certains voyous pourraient s’être infligé des blessures puisque les coussins gonflables de certains véhicules se sont déployés. Au total, ils ont endommagé une vingtaine de véhicules. Certains d’entre eux étaient destinés à la vente tandis que d’autres étaient pour être démontés afin de récupérer des pièces. 

« Dans les véhicules qui m’appartiennent, qu’on appelle des véhicules en fin de vie, ils en ont pris peut-être 12, 13 et se sont promenés. Dans les véhicules d’assurances, ils ont réussi à en bouger quatre. Ils en ont frappé six, sept pour les tasser et être capables d’aller se promener. C’est des véhicules que j’aurais pu récupérer des pneus, des pièces. Oui, ça a une valeur. J’avais un véhicule Hyundai Santa Fe qui se serait vendu entre 9000 $ et 10 000 $. Mais là, il ne vaut plus ça », déplore Serge Tardif. 

Chasse aux suspects

Lorsque les policiers sont arrivés sur place, les vandales se promenaient toujours au volant des véhicules sur la propriété de l’entreprise. À la vue des patrouilleurs, ils se sont sauvés à toute vitesse. 

« Les policiers ont procédé à un endiguement pour retrouver les cinq suspects, mais aucun n’a été localisé », explique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. 

Un individu est resté caché jusqu’au départ des policiers. Lorsque M. Tardif l’a aperçu, il l’a pourchassé, mais sans pouvoir le rattraper. Les policiers se sont à nouveau rendus sur sa propriété d’une superficie de 60 acres, mais sans parvenir à le retrouver. 

Les policiers affirment que leur enquête progresse rapidement. Ils invitent tout de même aux personnes qui possèdent de l’information sur cette affaire ou qui ont été témoins de certains gestes de les contacter au 450-776-3333.