Les unités modulaires seront à l’image de celles qui ont déjà été installées à Sainte-Cécile-de-Milton et à Bromont.

Des unités modulaires pour pallier le manque de locaux scolaires

Quatre unités modulaires, communément appelées roulottes, seront installées près d’une école primaire de Granby en 2019-2020 afin de pallier le manque de locaux scolaires, a annoncé Val-des-Cerfs.

La crainte que des élèves du primaire aient à fréquenter des locaux dans des écoles secondaires est ainsi dissipée, indique le directeur général de la commission scolaire Val-des-Cerfs, Éric Racine.

À son assemblée publique tenue mardi à l’école primaire Saint-Édouard, à Lac-Brome, Val-des-Cerfs a autorisé une dépense de 553 800 $ pour « ajout d’espace temporaire ». L’endroit où elles seront installées n’a pas encore été déterminé.

Les unités modulaires seront louées pour au moins 36 mois, soit jusqu’à l’ouverture de l’école primaire de Shefford, un Lab-école, qui viendra alléger la fréquentation des établissements à l’est de Granby.

« Notre besoin d’espace est reconnu [par Québec] », dit M. Racine. Hormis l’option des écoles secondaires, la commission scolaire avait envisagé d’autres alternatives telles que déplacer des élèves à Waterloo ou louer des espaces vacants à Granby.

« On a regardé pour d’autres locaux, mais il n’y avait pas de possibilité », souligne le directeur général.

Les roulottes seront reliées à l’école afin d’être accessibles à l’année, à l’image de celles qui ont été installées à Sainte-Cécile-de-Milton et à Bromont (secteur Adamsville) et qui ne sont jamais reparties. Le nouveau contrat a été octroyé à l’entreprise AMB Tresec, de Laval.

Ratios

Puisque l’est de la Montérégie s’appauvrit, de nombreuses écoles — principalement à Granby — doivent composer avec un indice de défavorisation (aussi appelé indice de milieu socioéconomique) plus élevé. C’est notamment le cas aux écoles de l’Assomption, Avé-Maria et de l’Étincelle.

Dans ces écoles, les ratios maître-élèves sont donc appelés à diminuer, ce qui nécessitera des locaux scolaires supplémentaires. Le nombre d’élèves est aussi en hausse.

À Granby, la commission scolaire du Val-des-Cerfs est en demande pour cinq écoles supplémentaires compte tenu des besoins appréhendés et de l’éventualité d’aménager de nouvelles classes de maternelle quatre ans.

«On a regardé pour d’autres locaux, mais il n’y avait pas de possibilité», dit Éric Racine, directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs.

VAL-DES-CERFS EN BREF 

Phase finale pour la cour de l’Orée-des-Cantons

La commission scolaire du Val-des-Cerfs a accordé mardi le contrat visant à terminer les travaux d’embellissement de la cour de récréation de l’école primaire de l’Orée-des-Cantons (pavillon Saint-Bernardin), à Waterloo. Un contrat de 262 279 $ a été accordé à l’entreprise Excavation Dominic Carey, de Sutton, pour l’aménagement de bancs de parc, de tables à pique-nique et d’une estrade. Le coût de tous les travaux a été défrayé par Entraide jeunesse François Godbout, de nombreuses collectes de fonds organisées par l’école et la communauté, et la commission scolaire. 

Des maternelles quatre ans au Lab-école

La future école primaire de Shefford bénéficiera de deux classes supplémentaires pour la maternelle quatre ans, a indiqué Val-des-Cerfs, mardi. La commission scolaire en a fait la demande officielle lors de son assemblée publique tenue à l’école primaire Saint-Édouard de Lac-Brome. Le futur Lab-école de Shefford, toujours en préparation, doit voir le jour en 2021. Il comptera donc 16 classes au lieu de 14 et accueillera environ 330 élèves. Le Lab-école vise à réinventer les établissements scolaires en favorisant notamment l’activité physique, l’alimentation et l’architecture.