Des modifications seront apportées au trou numéro un au golf Miner pour limiter les balles perdues dans le voisinage. La Ville de Granby accorde une aide financière maximale de 60 000 $.
Des modifications seront apportées au trou numéro un au golf Miner pour limiter les balles perdues dans le voisinage. La Ville de Granby accorde une aide financière maximale de 60 000 $.

Des travaux au golf Miner pour limiter les balles perdues

La Ville de Granby a prévu une enveloppe maximale de 60 000 $ pour effectuer des modifications au trou numéro un du golf Miner afin d’améliorer la sécurité du voisinage et limiter le nombre de balles perdues. Un voisin dit en recevoir plus d’une centaine par année sur sa propriété.

«Ça va améliorer la situation. Est-ce que ça va la régler? Seul le temps va nous le dire. Mais comme Stéphane Giard [NDRL: conseiller municipal et responsable des dossiers sportifs] a dit au conseil municipal, les travaux vont être faits, mais ça ne garantit pas à 100% qu’aucune balle ne va passer», affirme le directeur général du club de golf municipal, Daniel Bernard.

La Ville a pris cette décision, car des voisins immédiats du golf demandent depuis l’an dernier que des filets soient installés pour les protéger des balles perdues, ainsi que des bris qu’elles causent. Les résidants et leurs visiteurs craignent aussi d’être atteints par une de ces balles.

Selon la documentation incluse au sommaire décisionnel transmis aux élus, dont les médias ont obtenu copie, les résidants du 144 rue Lyman affirment recevoir en moyenne 120 balles par saison en provenance du golf Miner. Une augmentation a été notée au cours des dernières années.

«Il y a eu aussi des fenêtres éclatées, des bosselures sur nos autos, des bris de pare-brise, ont-ils fait valoir dans la demande qu’ils ont adressée à la Ville. Des voisins ont vécu aussi quelques mésaventures même en étant beaucoup moins exposés que nous.»

Travaux

Des travaux ont été entrepris mercredi pour agrandir et reculer sensiblement le tertre de départ du trou numéro un. C’est toutefois à l’automne, à la mi-octobre, que l’étape des travaux la plus significative sera réalisée. Ce trou sera fermé, le temps de déplacer le vert et de le positionner «à 150 pieds de la ligne du voisin», selon les recommandations formulées par la firme consultée par la Ville pour corriger la situation.

«Ce sont les normes qui doivent être respectées quand on bâtit de nouveaux terrains de golf», avance le directeur général.

Selon lui, le trou numéro un sera réduit, dans la foulée, d’une dizaine de verges. «Mais ça reste une normale quatre. Ça ne change rien pour les golfeurs», affirme Daniel Bernard.

L’installation de filets protecteurs, à l’instar de ceux installés à l’extrémité du terrain de pratique, aurait été plus coûteuse, estime le DG.

D’ici à ce que les travaux soient réalisés à l’automne, la situation demeurera toutefois la même.

Joint par La Voix de l’Est, le copropriétaire du 144 rue Lyman, Ronald Lapointe, dit être prêt à «laisser une chance au coureur». Les modifications devraient faire une différence, espère-t-il.

Actuellement, sa propriété est séparée du golf par une clôture d’une hauteur de 12 pieds, mais c’est loin d’être suffisant, alors que certains golfeurs frappent leur balle avec une force excessive, dit-il.

Au début de la saison, un arbre a également été coupé au trou numéro un pour améliorer la visibilité et des trappes de sable ont été retirées. Mais ces mesures ont toutefois eu peu d’impact, semble-t-il.

En augmentation

Daniel Bernard souligne par ailleurs au passage que le nombre d’adeptes est en hausse au golf Miner. La COVID-19 a plombé les revenus d’avril, mais une hausse a été notée en mai et en juin.

«C’est la meilleure année que j’ai vu depuis longtemps. En plus, on a manqué un bon cinq semaines de golf. Depuis trois ans, ça va très bien. On a des plans d’affaires positifs», dit le directeur général.

En avril dernier, la Ville a néanmoins accordé une aide financière de 20 000 $ au golf pour parer à un problème de liquidités durant la pandémie. Il a toutefois été prévu, dans la résolution adoptée, que le golf remboursera cette somme, s’il enregistre un surplus à la fin de la saison.

Le golf Miner est la propriété de la Ville de Granby depuis 2007.