La Bromontoise Clémence Chabot est passée en finale du Petit Festival dans la catégorie 10-13 ans.

Des talents se dévoilent au Petit Festival

De la passion, un peu de stress et beaucoup de talent. Voilà ce que possédaient tous les participants de la demi-finale du Petit Festival de la chanson de Granby qui ont leur chance de percer dans l’industrie musicale québécoise. Toutefois, seulement huit jeunes ont eu la chance d'accéder à la finale qui se tiendra dimanche après-midi.

La Bromontoise Clémence Chabot a eu l’honneur de briser la glace devant une salle bien comble, alors que l'événement se tenait à l’église St-Georges de Granby, samedi après-midi.

Après un petit soupir de nervosité, sa voix haut perchée et son jeu aisance au piano ont semblé convaincre le public alors que la jeune fille a interprété Au 27-100 rue des Partances de Pierre Lapointe. Ses premières notes au clavier lançaient la demi-finale du Petit Festival du la chanson de Granby.

Au total, 16 candidats ont défilé à tour de rôle sur la scène de l’église St-Georges pour présenter chacun une chanson dans le but de convaincre le jury de leur donner une laissez-passer pour la finale.

Malgré leur jeune âge, certains étaient déjà très familiers avec la scène, ayant déjà mis l’orteil sinon le pied au complet dans l’industrie musicale. La plupart d’entre eux sont également des habitués des concours musicaux.

L’organisation du FICG a reçu une soixantaine de candidatures, accompagnées d’un enregistrement vidéo, pour la mouture 2019. De ce nombre, 24  ont trouvé place dans les demi-finales pour leurs qualités vocales.


Jeunes prodigues

Anissa Essalihi fait assurément partie de cette première catégorie de jeunes prodigues. Les Granbyens ont déjà pu apprécier son talent lors de la diffusion de La Voix Junior 2 sur les ondes de TVA il y a deux ans. Elle était également l’une des artistes invitées de la Fête des mascottes en juillet dernier. La jeune fille de Sainte-Catherine, âgée de seulement neuf ans, s’est lancée avec passion dans Encore un soir, interprétée par Céline Dion. Sa version, de qualité, probablement la plus juste du programme, et sa présence sur scène, ont conquis le public en seulement quelques instants.

Dans la même veine des bêtes de scène, notons Selena Verissimo qui est montée sur les planches comme s’il s’agissait d’un territoire à conquérir. Il faut dire que le rythme techno de Stromae lui a permis de bien bouger sur scène, mais c’est bel et bien son énergie unique qui a conquis le public. 

Anissa Essalihi, tout comme Selena Verissimo, seront de la finale de dimanche.

Un peu moins à l’aise sur scène, Étienne Desmarais n’a pas moins fait fondre le coeur de tout le monde rassemblé dans la salle. Public et jury confondu. Le petit bonhomme de 11 ans, qui a pour habitude de réveiller ses parents en chantant, s’est lancé dans une interprétation a cappella de Les moulins de mon coeur seul au milieu de la scène. Si l’exercice est généralement réservé aux artistes accomplis et courageux, le jeune participant s’en est plutôt bien sorti en permettant à tous d’apprécier ses qualités de chanteur. Lui aussi sera de la grande finale.

Voix locales

La région a été représentée par deux voix féminines talentueuses lors de cette demi-finale du Petit Festival samed: Florence Breault, originaire d’Acton Vale, et Clémence Chabot, de Bromont.

Florence Breault a décidé d’interpréter une chanson écrite par une artiste elle aussi originaire de la région. Elle a chanté Fou d’Andréanne A. Malette. Sa version, qui rassemblait à s’y méprendre à l’originale, a séduit le public, mais pas les juges. La Valoise de 11 ans avait profité d’un raccourci vers les demi-finales en remportant le prix Coup du coeur lors du concours Primaire en spectacle, mais son parcours dans le cadre du 51e FICG s’est terminé samedi.

Pour Clémence Chabot, l’aventure se poursuivra dimanche. Elle devra affronter les sept autres concurrents de sa catégorie.

Finale

Seuls 8 des 16 demi-finalistes seront de retour dimanche sur les planches du Petit Festival pour la grande finale du concours.

Selena Verissimo (Carignan), Maïsan Jos (Saint-Hyacinthe), Lou-Anne Fortin (Chibougamau), Clémence Chabot (Bromont), Étienne Desmarais (Repentigny), Jennifer Bellerose (Sherbrooke), Anissa Essalihi (Sainte-Catherine) et Océanne Demers (Gatineau) tenteront de remporter l’un des sept prix remis aux gagnants.

Le ou la gagnante de la première place décernée par le jury recevra une bourse de 600$, une séance photo offerte par le Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau, ainsi qu’une participation au Camp musical du moulin (réservée à la catégorie 10-13 ans). La seconde place s’accompagne d’une bourse 300$ et la troisième d’une bourse de 100$.

Les finalistes courent également la chance de remporter l’un des prix Coup de coeur. Le prix remis du Moulin, qui s’accompagne d’une participation au camp musical du même nom, celui de l’École artistique Marie-Prose, qui permet à un gagnant par catégorie de recevoir deux heures de mentorat vocal, et celui de Réservoir audio, qui vient avec l’enregistrement d’une chanson dans un studio professionnel.

Le Grand prix de Trois-Rivières permettra également à un gagnant d’interpréter l’hymne national lors du Grand prix l’an prochain.

Le jury de la demi-finale était composé de la professeure de chant Myriam Grégoire, de l’agente d’artistes Katia Préaud et de l’auteure-compositrice-interprète Laura Babin.

«N’oubliez pas que ce concours n’est pas la fin de quelque chose, mais bel et bien le commencement », a d'ailleurs conclu cette dernière après avoir révélé les finalistes.