Les sédiments transportés par la rivière Yamaska Sud-Est ont causé l’envasement de la partie est du lac Davignon.

Des subventions aux villes voisines

La Ville de Cowansville est sérieuse dans son désir de régler les problèmes de sédiments qui affectent le lac Davignon. À un tel point qu’elle est prête à payer une partie des coûts des travaux réalisés dans les municipalités voisines.

« Pour améliorer notre lac, on pourrait le faire. On en a parlé entre nous au conseil et c’est quelque chose qu’on pourrait faire », a indiqué en entrevue mercredi la mairesse de Cowansville Sylvie Beauregard.

Dans son plan d’action préliminaire, Cowansville cible 26 mesures pour freiner l’arrivée de sédiments dans le lac Davignon par la rivière Yamaska Sud-Est. Des travaux dans des fossés et des routes non pavées dans cinq municipalités situées en amont du lac sont identifiés. Les coûts sont estimés à près de 700 000 $ dont 200 000 $ pour des travaux jugés prioritaires.

Dans son budget 2018, l’administration de Mme Beauregard a prévu un montant de 25 000 $ pour réaliser des travaux en lien avec le lac Davignon. Une partie de ce montant pourrait être dépensé dans une des municipalités concernées par les travaux prioritaires, a-t-elle dit. « On va attendre que les municipalités regardent le plan d’action et qu’elles nous disent ce qu’elles en pensent. Si elles ont besoin d’aide, financière ou autre, on verra comment on peut les aider. »

Le budget de 25 000 $ pourrait être augmenté dans les prochaines années, a dit Mme Beauregard.

Cinq chemins et leurs fossés où des « travaux prioritaires » doivent être réalisés pour réduire le transport de sédiments jusque dans la rivière Yamaska Sud-Est figurent dans le plan d’action préliminaire. Les chemins Scottsmore et Childerhouse à Dunham, les chemins Centre et Miltimore à Lac-Brome et le chemin Auclair à Sutton sont visés. Des travaux de réaménagement de fossés doivent être effectués, notamment en y incluant des seuils d’enrochement pour ralentir l’écoulement de l’eau et la captation des sédiments. Des travaux sur les chemins sont aussi souhaités pour évacuer rapidement l’eau de pluie pour éviter toute érosion.

Dunham s’y mettra
La municipalité de Dunham a entendu l’appel de collaboration de Cowansville. Elle aménagera l’an prochain des seuils d’enrochement dans des segments de fossés des chemins Scottsmore et Childerhouse, a dit le maire Pierre Janecek. « On va les refaire dans les endroits où les pentes sont fortes. C’est là qu’on a beaucoup d’érosion », a-t-il expliqué.

Les employés municipaux de Dunham ont une bonne expérience pour aménager les fossés pour protéger des cours d’eau, dit M. Janecek. Les fossés menant au lac Selby sont aménagés de façon à réduire l’arrivée de sédiments dans ce plan d’eau. Un budget annuel de 75 000 $ est prévu pour des travaux d’entretien dans le secteur du lac.

L’exécution de ces travaux aura un impact sur la qualité de l’eau du lac Davignon, soutient Simon Lajeunesse, coordonnateur de la gestion de l’eau de la MRC Brome-Missisquoi. « Ce sont des enjeux que l’on est capable de gérer, qui sont à notre portée. Il y a lieu d’être optimiste », dit-il.

Cette approche d’amélioration de la qualité de l’eau des cours d’eau par bassin versant devrait être considérée dans les subventions gouvernementales, croit M. Lajeunesse. Pour l’heure, les programmes n’en tiennent pas compte, déplore-t-il.

Les paliers supérieurs de gouvernement doivent ajuster le tir, estime le maire Janecek. « On fait ce qu’on peut. C’est certain que ça nous aiderait. »