Les scouts provenant d’Angleterre, en séjour à Granby, ont été visiter le mont Royal mercredi matin.

Des scouts britanniques en visite à Granby

Depuis lundi, de jeunes Britanniques sont de passage à Granby. Au total, 80 scouts provenant de l’Angleterre ont décidé de poursuivre leur séjour en Amérique du Nord. Les routiers, l’unité des 18-25 ans du 19e Groupe scout Saint-Joseph-de-Granby, reçoivent en effet deux troupes de 40 personnes à la suite de leur participation au Jamboree en Virginie.

Ce 24e rassemblement mondial de scouts a eu lieu pendant douze journées dans cet État américain. Celui-ci a accueilli plus de 50 000 scouts provenant de partout à travers le monde. Puisqu’il se déroulait sur le même continent, l’association de scouts du Canada a proposé un programme de jumelage.

« C’est assez exceptionnel puisque ça se fait aux quatre ans et partout dans le monde. Donc, ce n’est pas chaque année que l’on peut faire ça », affirme Caroline Bisson, accompagnatrice des routiers du 19e Groupe scout Saint-Joseph-de-Granby.

Un groupe se compose de 36 jeunes et de quatre animateurs. L’organisation de Granby a mis les bouchées doubles en acceptant deux troupes. Un emplacement était nécessaire afin de les accueillir et le camping Oasis à Sainte-Cécile-de-Milton correspondait parfaitement.

« C’est un bon défi ! On nous a proposé d’en prendre un deuxième et on a accepté, mais on s’est rendu compte que ça fait pas mal de monde », lance l’accompagnatrice des scouts locaux en riant.

Le groupe Les routiers qui a permis ce jumelage regroupe des jeunes scouts de 18 à 25 ans de Granby. Leur projet de l’année était d’organiser cette activité.

« Jusqu’à présent, l’organisation est parfaite, on est même étonné d’être si bien préparé », mentionne Frédérik Côté, membre des routiers.

Activités découvertes

Lors de leur court séjour, plusieurs activités ont été organisées pour les jeunes aventuriers britanniques. Ces derniers en ont découvert certaines qu’ils n’avaient jamais faites, dont la cueillette de bleuets et une épluchette de blé d’Inde.

« C’est des activités qui nous semblent évidentes, mais qui est complètement nouveau pour eux », souligne Frédérik Côté en entrevue avec La Voix de l’Est.

Le groupe a aussi exploré les alentours du lac Boivin au cours de leur visite. La nature de la région les a complètement subjugués. D’ailleurs, certains n’avaient jamais vu de champ de leur vie.

Ce mercredi, ils ont été à Montréal afin de visiter la Métropole. Ils sont ensuite retournés à leur campement vers l’heure du souper pour une soirée autour du feu où les chansons et les jeux étaient à l’honneur. Un souvenir qui restera certainement gravé dans leur mémoire.

Engagement unique

Parlant de bivouac, un événement spécial s’est produit lors de celui du mardi soir. Un jeune anglais devait faire son engagement dans les scouts et cette soirée a pris une tournure bien intéressante pour les jeunes de la région de Granby.

« Il a prononcé son engagement selon celui d’Angleterre et il l’a fait par la suite en français selon l’engagement des scouts au Québec », explique Caroline Bisson.

Il s’agit d’un moment assez spécial selon cette dernière puisqu’ici, au Québec, l’engagement est prononcé sur un ton solennel question de suivre la tradition, tandis qu’en Angleterre, les jeunes essaient de trouver des expériences originales afin de rendre le tout plus ludique.

Préparation pour le futur

L’expérience s’arrêtera ce jeudi lors du départ des Britanniques. Ceux de Granby ne se rendront pas en Angleterre. Cependant, les routiers ont dans leurs projets de se rendre à un rassemblement en Irlande en 2021. Plusieurs activités de financement auront lieu au cours des prochaines années pour s’y rendre.

Puisque ces jeunes proviennent d’un autre continent, ce jumelage permet à cette catégorie de scouts de se préparer à leur voyage. Frédérik Côté apprécie grandement le fait qu’il puisse échanger avec d’autres scouts provenant d’ailleurs dans le monde.

Ces discussions permettent une meilleure compréhension de la préparation à faire en plus de donner quelques trucs pour leur propre campagne de financement.