Solidarité Ethnique Régionale de la Yamaska (SERY) a accueilli 141 réfugiés durant l'année 2016-2017, selon les données dévoilées par l'organisme lors de son assemblée générale lundi soir.

Des réfugiés bien accueillis

L'année 2016-2017 de Solidarité Ethnique Régionale de la Yamaska (SERY) a été marquée par l'accueil d'un plus grand nombre de réfugiés, provenant notamment de Syrie.
« La cible d'accueil bonifiée de 50 % de personnes réfugiées prises en charge par l'État nous a permis de confirmer notre grande expertise, développée au fil de nos années d'existence, où nous avons travaillé de façon acharnée et dévouée », mentionne Joanne Ouellette, directrice générale de SERY.
D'ailleurs, elle se dit fière que SERY soit l'un des seuls organismes d'accueil d'immigrants au Québec à regrouper autant de services sous le même toit (francisation, accueil et établissement, service de la petite enfance, intégration scolaire, aide à l'emploi, régionalisation et bénévolat).
Pas moins de 141 réfugiés ont été accueillis par l'organisme durant l'année 2016-2017, ce qui correspond à une augmentation de 53 % par rapport­ à l'année 2014-2015. 
D'ailleurs, le service de jumelage a véritablement pris son envol durant cette année financière, principalement grâce à l'octroi d'une subvention de la part du ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'inclusion (MIDI). Sur les 31 familles de réfugiés, 22 ont ainsi pu être jumelés­ à une famille québécoise.
Le but : briser l'isolement des nouveaux arrivants, favoriser le rapprochement interculturel et sensibiliser les membres de la société d'accueil aux réalités des nouveaux arrivants.
SERY invite les familles québécoises intéressées à faire partie de ce projet à leur faire part de leur intérêt. L'année 2017-2018 marquera le 25e anniversaire de l'organisme, qui se « ne cesse jamais de progresser », selon Guy Vincent, membre du conseil d'administration­ et trésorier de SERY.