Des projets totalisant 12,2 millions de dollars seront réalisés en 2020 à Farnham. La plus grande part de l’enveloppe sera attribuée à l’hygiène du milieu.

Des projets totalisant 12,2 millions $ à Farnham

Farnham réalisera des projets totalisant près de 12,2 millions de dollars en 2020. Les élus ont toutefois dû faire des choix et mettre sur la glace certains projets en raison de la hausse importante de certains coûts.

La plus grande part de l’enveloppe des investissements sera attribuée à l’hygiène du milieu à la hauteur de 8,4 millions de dollars, apprend-on dans le budget adopté lundi soir. Un projet de réfection des infrastructures d’égouts et d’aqueduc sur la rue Jacques-Cartier — entre l’intersection des routes 235/104 et la rue Dollard — sera notamment réalisé au coût de 5 750 000 $.

La Ville est en attente d’une réponse pour obtenir une subvention du programme FIMEAU, ce qui couvrirait 80 % de la facture. Si les autorités obtiennent le feu vert, la première phase des travaux débutera en 2020.

La construction d’un réservoir pour capter les eaux de rejet de lavage à la station de filtration de Farnham coûtera quant à elle 1,6 million de dollars, un montant près de deux fois plus élevé que ce qui avait été estimé au départ.

Une somme de 443 300 $ sera également injectée pour la réfection de l’aqueduc dans le domaine Fontaine.

Les travaux publics bénéficieront de 3 155 400 $ pour réaliser plusieurs projets, dont 1,5 million de dollars qui seront consacrés à l’ouverture d’une rue dans le parc industriel dans le but « d’attirer des entreprises », fait valoir le maire, Patrick Melchior.

« Et en vendant les terrains (que la Ville possède), ça va nous permettre de récupérer l’argent qui aura été investi dans la rue. »

La réfection d’un ponceau sur la rue Aikman coûtera 425 000 $, tandis que 250 000 $ seront utilisés pour la mise à niveau de la passerelle des pionniers et près de 360 000 $ seront consacrés à la réalisation de travaux de pavage et de trottoirs.

Au poste budgétaire des loisirs, une somme de 477 000 $ a été prévue, notamment pour la fin de la réfection du Centre de la nature (300 000 $), le remplacement du module du skatepark (67 000 $) et le pavage d’un tronçon de la piste cyclable (57 000 $).

Certains projets seront toutefois mis sur pause en raison des coûts qui ont explosé au cours de la dernière année.

C’est le cas de l’aménagement d’une rue dans le futur secteur agroalimentaire, un projet évalué à 700 000 $, qui sera réalisé plus tard. Les élus ont toutefois consenti à poursuivre les différentes études qui serviront, une fois l’argent disponible, à aménager le secteur.