Le Parc d’environnement naturel de Sutton est l’un des lauréats des Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif.

Des projets séduisent la communauté

Quatre organismes de la région ont été récompensés par le Pôle d’entrepreneuriat collectif de l’est de la Montérégie, dans le cadre du programme de Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC). Sur la plateforme de sociofinancement La Ruche Québec, plusieurs projets ont été soumis au concours où la communauté et un jury étaient appelés à se prononcer.

Un projet de laboratoire entrepreneurial à Granby, dans lequel la coopérative de coworking Noburo s’implique, a non seulement obtenu le vote de la communauté, mais il a aussi reçu l’aval du jury, ce qui leur a permis de recevoir un total de 5000 $. Cet argent sera investi dans le montage financier de ce projet toujours embryonnaire.

Dans la MRC Brome-Missisquoi, c’est le Parc d’environnement naturel de Sutton qui a remporté la mise. Cependant, la bourse de 2500 $ a été plutôt redistribuée par le P.E.N.S. aux deux autres entreprises d’économie sociale qui participaient dans la MRC, soit la salle Alec et Gérard Pelletier et la résidence Les Villas des Monts de Sutton.

Heureux partage
« Il y a un donateur qui nous a offert un montant légèrement supérieur à la bourse en mentionnant spécifiquement que c’était pour qu’on s’équipe pour faire des dodos à l’extérieur avec le Camp nature, explique la directrice du P.E.N.S., Patricia Lefèvre. On l’a chaleureusement remercié et, du coup, on avait atteint notre objectif et on trouvait que c’était plus intéressant de partager les montants de la bourse parce qu’ils en avaient autant besoin que nous. »

Les trois organismes participants dans Brome-Missisquoi étaient à Sutton et il semblerait que la communauté était déchirée à savoir pour qui voter.

« Je pense qu’on a plus à gagner en faisant comme ça au final, croit-elle, parce qu’on est dans une situation où les entreprises d’économie sociale peuvent s’entraider. On est rendu à une période de l’histoire où la coopération est plus importante que la compétition, à mon avis. »

L’organisme fera donc l’acquisition de matériel qui permettra aux jeunes participants du Camp nature des quatre sommets de dormir une nuit en forêt grâce à un don privé. Ce camp est offert tout l’été à coup d’une semaine par groupe et, en raison de l’indisponibilité du refuge, le parc a dû trouver une solution pour offrir quand même cette nuit magique aux enfants.

Déménagement
La chatterie Fondation Caramel est également parmi les lauréats. C’est l’organisme de la MRC des Maskoutains qui a été choisi par la communauté pour cette région. L’argent aidera Louise Meunier et ses employés et bénévoles à déménager un bâtiment composé de deux remorques et d’une annexe qui les unis.

Il s’agit du premier bâtiment du refuge construit en 2010 au 1449, 11e rang à Saint-Valérien-de-Milton. Il sert aujourd’hui de lieu de quarantaine pour les chiens et d’isolation pour les chats atteints de sida félin.

Mme Meunier souhaite déménager le bâtiment de l’autre côté du rang, où se trouve le bâtiment principal de son organisme, et éviter de devoir couramment traverser le rang. Le déménagement et le réaménagement serviront aussi à diminuer les coûts tels les taxes municipales et les services.

En groupe pour économiser
Non loin de là, à Acton Vale, le projet de groupe d’achats a été retenu par la population. Le groupe d’achats aura pour rôle de soutenir les personnes et les groupes de cuisines collectives de la MRC d’Acton afin de leur permettre d’avoir un plus grand pouvoir d’agir sur leur vie et d’éviter de vivre en contexte d’insécurité alimentaire. Un seul lieu servira à la réception des commandes, la division, l’entreposage et la transformation des aliments.

L’argent du programme de BIEC servira à l’achat d’équipements comme des électroménagers et des bacs de transport.

Le comité de gestion est composé de Ressources-Femmes de la région d’Acton, qui a déposé la candidature de l’initiative, du Centre de bénévolat d’Acton Vale et de la Maison de la famille valoise.