Les manifestants se sont réunis dans le stationnement du centre commercial Le Domaine du Parc, à Cowansville, avant de prendre la route du bureau du ministre de l'Agriculture Pierre Paradis, situé rue du Sud.

Des producteurs en colère

Plus d'une centaine d'agriculteurs de la Montérégie, de l'Estrie, du Centre-du-Québec et de Lanaudière ont manifesté leur mécontentement vendredi matin face au projet de réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles prévue entrer en vigueur le 1er janvier prochain.
Uniquement en Montérégie, la réforme pourrait coûter 8 millions de dollars de plus annuellement à quelque 7000 producteurs de la région, a fait savoir le président de l'Union des Producteurs Agricoles (UPA) Montérégie, Christian St-Jacques. 
Les manifestants se sont réunis dans le stationnement du centre commercial Le Domaine du Parc, à Cowansville, avant de prendre la route du bureau du ministre de l'Agriculture Pierre Paradis, situé rue du Sud.
Une protestation semblable s'est tenue simultanément devant l'Assemblée nationale, à Québec.
Plus de détails dans notre édition de samedi.