Le Service des incendies de Saint-Césaire compte maintenant une équipe spécialisée dans le sauvetage en hauteur et en espace clos. On peut voir certains membres qui ont été photographiés lors d’une formation.
Le Service des incendies de Saint-Césaire compte maintenant une équipe spécialisée dans le sauvetage en hauteur et en espace clos. On peut voir certains membres qui ont été photographiés lors d’une formation.

Des pompiers de Saint-Césaire formés et équipés pour des sauvetages en hauteur

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Le Service des incendies de Saint-Césaire a ajouté une corde de plus à son arc pour protéger davantage la population qu’elle dessert. Des pompiers de la brigade sont maintenant équipés et formés pour réaliser des sauvetages en hauteur et en espace clos.

«C’est pour offrir un meilleur délai de réponse. Les organisations qui offraient le service avaient un délai de 40, 45 minutes de temps de réponse», explique Étienne Chassé, directeur de la brigade, en ajoutant du même souffle que la nouvelle équipe pourra se rendre sur les lieux d’une intervention en 10 minutes.

Le projet de fonder cette nouvelle équipe de sauvetage a été lancé il y a trois ans. Afin de le concrétiser, quatre entreprises de Saint-Césaire, c’est-à-dire Prograin, Tremcar, Amcor et Bonduelle, ont accepté de s’impliquer financièrement. «Je les ai approchées pour les aider à se mettre conformes au niveau des normes en espaces clos et en hauteur. Ça nous permettait en même temps d’offrir un service de sauvetage», indique M. Chassé.

Dix-sept des 23 membres de la brigade ont reçu une formation d’une durée de 130 heures pour apprendre à manoeuvrer harnais, mousquetons, système de cordage et de ventilation, entre autres. Les sapeurs, qui sont déjà premiers répondants dans la municipalité, ont dû ajouter une formation de 30 heures de formation en secourisme pour prodiguer des soins dans des espaces clos et en hauteur.

Le Service des incendies de Saint-Césaire compte maintenant une équipe spécialisée dans le sauvetage en hauteur et en espace clos. On peut voir certains membres qui ont été photographiés lors d’une formation.

Les pompiers, qui seront éventuellement tous formés, se sont d’ailleurs impliqués pour concrétiser ce projet en ne recevant pas de rémunération pour les heures de formation. «Ils ont investi du temps personnel. Ils ont été formés bénévolement. Le projet n’aurait pas été faisable sans leur implication», souligne le directeur de la brigade.

La nouvelle escouade est opérationnelle depuis quelques mois. Elle peut intervenir dans une multitude d’environnements, d’un silo à grains en passant au toit d’un immeuble ou d’une préfosse dans un bâtiment agricole par exemple. À ce jour, elle a réalisé deux interventions, l’une à Saint-Césaire, l’autre à Saint-Paul-d’Abbotsford.

«On veut offrir le service en premier lieu aux gens de Saint-Césaire pour assurer une certaine protection aux entreprises, précise M. Chassé. Sans négliger nos citoyens, à la demande, on pourra aider les villes qui ont un besoin.»

Le projet est évalué entre 60 000 $ et 70 000 $. En plus de la participation financière des entreprises, la Ville a également contribué.

Les sapeurs devront également recevoir une formation de mise à niveau d’une durée de 16 heures chaque année. Des pratiques leur permettant d’appliquer leurs notions apprises seront également organisées, notamment dans les locaux des industries et entreprises qui se sont impliquées financièrement dans le projet.