Les 350 élèves, allant de la maternelle jusqu’à la sixième année, avaient le choix de courir, marcher ou faire du vélo pendant­ une quinzaine de minutes, en compagnie de l’équipe Les pompiers de Granby à vélo.

Des pompiers à vélo pour les jeunes

Des pompiers du Service des incendies de Granby ont le bien-être des enfants à cœur. Treize d’entre eux participeront à la Boucle de 135 km du Grand Défi Pierre Lavoie, le 15 juin prochain. L’école primaire Saint-Joseph de Granby récoltera d’ailleurs tous les sous amassés par l’équipe Les pompiers de Granby à vélo pour mettre sur pied un projet mettant l’accent sur l’activité physique. Lundi, les pompiers se sont déplacés pour faire bouger les écoliers.

L’idée de plonger dans l’aventure du Grand Défi est venue de Robert Dubé, chef de division aux opérations au Service des incendies de Granby, qui voulait s’impliquer auprès de la communauté.

« On est des amateurs de vélo de route et on a voulu parrainer une école à travers la Boucle du Grand Défi Pierre Lavoie », mentionne Simon Boutin, directeur du Service des incendies de Granby.

Choisir l’école Saint-Joseph allait de soi puisque l’un des pompiers est aussi professeur d’éducation physique à cet endroit.

« C’est une école dans le besoin et ça tombait bien vu qu’Éric Fournier est enseignant à cette école, relève M. Boutin. On a présenté ça à nos pompiers et ils ont embarqué tout de suite. Il y en a même un qui n’avait pas de vélo et qui s’en est acheté un. »

Cubes d’énergie

Les 350 élèves, allant de la maternelle jusqu’à la sixième année, avaient la possibilité de courir, marcher ou faire du vélo pendant une quinzaine de minutes, vers 13 h, en compagnie de l’équipe Les pompiers de Granby à vélo.

« On a eu trois blocs d’environ 100 personnes dans chaque catégorie », souligne M. Fournier.

« Ils ont établi leur défi sur le parcours de 1,2 km. Il fallait que ce soit une activité que tous les élèves puissent faire, autant les petits de la maternelle que les plus grands », poursuit-il.

Simon Boutin s’est occupé d’escorter le peloton de cyclistes avec l’un des camions de la caserne, tandis que d’autres ont accompagné les marcheurs et les coureurs.

L’activité a permis d’amasser des cubes d’énergie que les écoles de la région accumulent pour encourager les jeunes à rester actifs. Un cube d’énergie est obtenu après 15 minutes d’activité physique.

La fin de l’année approchant, les occasions pour amasser des cubes s’amenuisent.

« On a amassé 98 500 cubes énergie à l’école et on avait comme objectif 90 000, annonce M. Fournier. On sait que ça leur a servi de motivation pour bouger. »

Puisque le ciel gris annonçait la venue imminente de la pluie en après-midi, la période d’activité qui devait se dérouler de 13 h à 15 h a été écourtée. Le temps libre pour bouger sera rattrapé vendredi après-midi.

Dons

Les treize pompiers impliqués espèrent amasser 5000 $ qu’ils pourront offrir à l’établissement scolaire pour investir dans un projet misant sur la santé physique.

« Ça pourrait être aussi simple que de faire des lignes sur un terrain pour pratiquer le basketball, donne en exemple M. Boutin. Une année ils ont été parrainés et ils ont fait un mur d’escalade à l’intérieur. »

Jusqu’à présent, 3500 $ ont été récoltés grâce à la collaboration de divers partenaires et commanditaires.

Le restaurant Normandin a d’ailleurs contribué à l’initiative des pompiers. En achetant un billet au coût de 13 $, les donateurs obtiennent en échange 900 ml de sauce à spaghetti, un paquet de pâtes et un pain à l’ail pour quatre personnes. Un montant de 5 $ sera réservé à l’école.

Il est possible de se procurer un billet directement à la caserne des pompiers.

Pour faire augmenter la somme acheminée à l’école, un don peut être fait sur le site web de la Boucle au www.legdpl.com/la-boucle/liste-des-participants. Le départ du parcours de la Boucle sera effectué à partir du Complexe sportif de Drummondville.