Les nouveaux panneaux d’arrêts obligatoires de la rue Mountain ont été retirés à deux reprises depuis le week-end.

Des panneaux d'arrêts qui ne font pas l'unanimité

En place depuis un mois, les panneaux d’arrêts obligatoires rue Mountain, à l’intersection des rues Robitaille et des Pionniers, ne semblent pas faire l’unanimité. Ils ont mystérieusement été retirés à deux reprises depuis quelques jours. Une situation jugée préoccupante par les autorités municipales.

« Ce n’est pas le vent qui a fait ça. On constate que des gens ont volontairement déplacé les arrêts. On est très préoccupés de ça parce qu’on comprend que ça peut avoir des impacts importants de déplacer un panneau de signalisation. On va suivre ça de près », affirme le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire à la Ville de Granby, Gabriel Bruneau.

Ce dernier estime qu’il s’agit d’un acte de vandalisme. « Je suis extrêmement surpris de ça. (...) Même s’il y a des gens qui ne sont pas en accord avec l’implantation de ces panneaux temporaires, ça demeure qu’ils doivent être respectés des usagers de la route. C’est pour leur sécurité », ajoute M. Bruneau.

Retirer les panneaux peut créer de la confusion et être dangereux pour les automobilistes, déplore-t-il.

Dans les deux cas, les deux panneaux d’arrêts de la rue Mountain ont été remis en place par les employés des travaux publics dès qu’ils ont été avisés de la situation. L’événement le plus récent est survenu mardi matin.

Là pour rester

Gabriel Bruneau affirme par ailleurs que les nouveaux arrêts obligatoires sont là pour rester. Du moins jusqu’à ce que les travaux de la rue Richard-Frost soient complétés l’an prochain. Une étude de réaménagement de cette intersection à plus long terme est aussi en cours, rappelle M. Bruneau.

« Pour le moment, on maintient les arrêts temporaires en fonction de ces deux éléments-là. On verra à faire des modifications, s’il y a lieu, en temps opportun. S’il faut réagir d’ici là, pour XY raison, on le fera », dit-il.

C’est la fermeture de la rue Richard-Frost qui a entraîné l’ajout de ces arrêts sur Mountain, car la rue des Pionniers est devenue le principal accès du développement résidentiel des Boisés Martel.

Files plus longues

La présence de la nouvelle signalisation a néanmoins diminué la fluidité de la circulation rue Mountain, surtout sur l’heure de pointe en fin de journée, en direction sud, soit pour ceux qui se dirigent vers Bromont, reconnaît Gabriel Bruneau.

« Dans les premières journées, ça a généré de l’insatisfaction parce qu’il y avait des files qui étaient plus longues que ce que les gens avaient l’habitude de vivre sur ces tronçons-là. Par contre, il y avait un effet de nouveauté. Il y avait aussi des chantiers ailleurs en ville, dont dans des axes stratégiques, qui faisaient en sorte qu’il pouvait y avoir plus de gens », dit-il.

Le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire affirme toutefois que la situation s’est « résorbée » au fil des semaines. « Les gens ont peut-être ajusté leur trajet. Certains chantiers ont rouvert, donc la circulation s’est répartie plus uniformément », fait valoir Gabriel Bruneau.